Rebondissement dans l’affaire de la fausse veuve, Dicko Issa Touré : Ses partenaires et ses victimes se concertent pour la traduire en justice

64

Le feuilleton de la fausse veuve, Dicko Issa Touré continue encore de faire couler beaucoup d’encre et de salive. En effet, plusieurs partenaires se sont rendus compte de l’intention réelle de l’arnaqueuse d’une autre époque. De sources proches du dossier, certains généreux donateurs et des victimes sont en concertation très avancée afin de traduire la fausse veuve Dicko Issa Touré devant les tribunaux « pour usurpation d’identité, escroquerie, abus de confiance… »

Toujours selon nos sources, la goute d’eau qui a débordé le vase est relative au constat que les frais de scolarité du mois d’octobre versés par le patron de la société SAER, Diadié Sangaré au compte de la rentrée scolaire 2016-2017 ont été utilisés pour intenter un procès contre les démissionnaires de son association. Car, disent-elles, la fausse veuve de l’adjudant de la gendarmerie Souleymane Diamoutènè a, au cours d’une réunion tenue début octobre, indiqué à l’assistance qu’elle va utiliser les fonds versés pour financer le procès contre ses opposantes. Elle a également invité les parents des enfants pris en charge à se débrouiller pour payer les frais de scolarité de leurs progénitures.

Face à cette situation, certains parents ont contacté les partenaires qui sont en concertation très avancée afin de porter plainte contre Dicko Issa Touré. Aux dires de nos sources, ces donateurs comptent rentrer en possession de la totalité des fonds utilisés à d’autres fins par la fausse veuve.

Les prochains jours seront déterminants dans l’issue de cette affaire, afin de persuader d’autres potentiels escrocs de se lancer dans une aventure semblable.

Mama PAGA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here