Fonction publique des collectivités : 164 agents socio-sanitaires bientôt recrutés

79

Le premier concours direct de recrutement des agents de la santé et du développement social pour le compte des collectivités territoriales a eu lieu le dimanche 6 novembre.
Le concours a été organisé dans les Régions de Kayes, Koulokoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao et le District de Bamako. Le centre de concours de la Région de Kidal été délocalisé à Gao en raison de l’insécurité qui sévit dans la 8è Région administrative du pays.
Le concours vise à pourvoir aux emplois exprimés par les Régions et le District de Bamako. Ils étaient 4916 candidats encadrés par 234 surveillants repartis entre 10 centres. Au finish, 164 agents seront recrutés dans la fonction publique des collectivités.
Les besoins exprimés par celles-ci concernent les médecins-pharmaciens, les odonto-stomalogues, les techniciens supérieurs de santé, les sages-femmes d’Etat et les techniciens de santé. Les candidats sont de catégories « A » et « B1 et B2 ». Ils ont composé dans les spécialités comme la médecine générale, le développement social, le travail social spécialisé, la biologie médicale (pharmacie), l’hygiène et l’assainissement, l’obstétrique de la santé publique et dans la culture générale. Les deux centres d’examen du District de Bamako étaient basés aux lycées Askia Mohamed et Ba Aminata Diallo.
Le coup d’envoi des épreuves a été donné par le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat, Adama Cissouma et son homologue de la Santé et de l’Hygiène publique, Bakary Diarra au centre du lycée Askia Mohamed.
C’est à 8 h 10 mn qu’ils ont ouvert la première enveloppe contenant deux sujets d’examen dans la salle n°1 du centre d’examen. C’était en présence du directeur général des Collectivités territoriales, Abdrahamane Cissé. Le premier sujet portait sur les critères du diagnostic du paludisme grave et compliqué et le second avait trait au diagnostic de la déshydratation intra-cellulaire.
Après le coup d’envoi officiel des épreuves, Adama Cissouma et Bakary Diarra ont fait le tour de quelques salles d’examen des deux centres de Bamako pour vérifier le bon déroulement des épreuves.
Le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat a précisé que sur les 5.228 dossiers reçus, 312 ont été rejetés, soit pour diplôme non conforme, ou parce les candidats avaient atteint la limite d’âge.
M. Cissouma a précisé que les nouvelles Régions de Ménaka et Taoudénit ne sont pas concernées par le concours pour la simple raison qu’elles n’ont pas encore exprimé leurs besoins dans les domaines de la santé et du développement social.

S. Y WAGUE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here