Le Roi Mohammed VI au Sénégal : Signature des conventions au menu

34

Sa Majesté le Roi Mohammed VI vient de séjourner à Dakar, au Sénégal pour une visite officielle. A Dakar, le Souverain s’est adressé au peuple marocain dans un discours à l’occasion de la Grande Marche Verte. Aussi, des conventions ont été signées entre les deux pays.
Une première convention relative à la mise en place d’un dispositif de financement pour l’accompagnement de la petite agriculture et du milieu rural au Sénégal a été signée au cours d’une cérémonie présidée par les deux Chefs d’Etat, Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Macky Sall.
Accompagné de son homologue sénégalais, le Souverain marocain a co-présidé à l’hôpital principal de Dakar, à la remise d’un don de médicaments au profit du Conseil national sénégalais de lutte contre le SIDA.
Ce don royal, d’une valeur de 1,6 tonne de médicaments pour le traitement des maladies et infections opportunistes liées au VIH/SIDA, offert par la Fondation Mohammed VI pour le Développement durable au profit du Conseil National sénégalais de lutte contre la pandémie, comprend trois familles de médicaments à savoir des antirétroviraux, des antibactériens et des antifongiques.
Ensuite, les deux chefs d’Etat ont présidé la cérémonie de lancement d’un projet de création d’un centre de formation dédié à l’entreprenariat. Un projet qui confirme d’ailleurs l’engagement permanent du Souverain en faveur de partage de savoir-faire et d’expérience entre partenaires marocains et sénégalais.
Ce centre, qui sera réalisé au niveau du nouveau pôle urbain de Diamniadio, à Dakar, dispensera un cursus en aval de formations techniques visant la création d’entreprises. Aussi, il permettra l’accompagnement de 100 jeunes porteurs de projets pour la création de leurs propres entreprises, outre un module de formation dans les métiers du tourisme, avec une capacité initiale de 100 étudiants par an.
Ce projet est le fruit du partenariat entre la Fondation Mohammed VI pour le Développement durable, le Ministère sénégalais de la Formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’Artisanat, et l’Office de la Formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT). Ce centre bénéficiera aux jeunes de 18 à 35 ans issus de milieux défavorisés et en rupture scolaire, ainsi qu’aux lauréats de formation professionnelle ou de qualification.
Organisation déléguée de la Fondation Mohammed VI pour le Développement humain au cœur de sa stratégique d’action, mène une vingtaine d’initiatives dans sept pays (Sénégal, Mali, Guinée-Conakry, Guinée-Bissau, Côte d’Ivoire, Gabon et Madagascar) et œuvre en faveur de la promotion de l’accès à la santé et à l’éducation, du développement socio-économique de ces pays et de l’élaboration de programme de lutte contre la pauvreté.
Le lancement du plan d’aménagement du poulpe au profit du Sénégal dont le mémorandum d’entente pour sa mise en œuvre a été signé sous la présidence des deux Chefs d’Etat, sera réalisé en cinq étapes et vise pour l’essentiel la préservation et la valorisation du poulpe, la reconstitution du stock de cette ressource, ainsi que la sauvegarde des impacts socio-économiques de cette espèce.
La réintégration du Maroc de l’Union Africaine n’est pas une décision tactique, pas plus qu’elle a obéi à des calculs conjoncturels. Elle est plutôt l’aboutissement logique d’une réflexion approfondie. Et lorsque le royaume a annoncé son retour, il n’a demandé la permission de personne pour obtenir ce droit légitime. En tout état de cause, le Maroc est de retour pour retrouver sa place naturelle dans la grande famille de l’Union Africaine. Aujourd’hui, la consolidation du processus démocratique et développement et le renforcement de la politique africaine du Maroc contribuent à immuniser l’unité nationale et l’intégrité territoriale du Royaume.

B KONE


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here