Trump gagne la Floride et se rapproche des 270 grands électeurs

71

Le candidat républicain à la présidentielle américaine Donald Trump semblait en passe de déjouer les pronostics mardi. En empochant plusieurs Etats décisifs comme la Floride, l’Ohio, l’Iowa ou la Caroline du Nord, il a porté un coup très dur à Hillary Clinton.

Selon des projections de CNN, le milliardaire new-yorkais comptait vers 06h45 (en Suisse) 244 grands électeurs contre 215 à sa rivale démocrate. Il en faut 270 pour succéder à Barack Obama à la Maison-Blanche.

Alors que les opérations électorales étaient terminées dans les 50 Etats, les deux candidats étaient au coude à coude dans des collèges aussi importants que la Pennsylvanie, le Michigan ou encore le New Hampshire, laissant envisager une victoire sur le fil du rasoir pour l’un ou pour l’autre.

Hillary Clinton et Donald Trump ont remporté comme prévu les Etats qui leur étaient promis, mais la situation demeurait trop incertaine dans plusieurs Etats pivots pour dégager une tendance définitive pour l’instant.

La Virginie à Clinton
Selon les estimations, la candidate démocrate paraissait en mesure de remporter la Virginie, terre d’élection de son colistier, le sénateur Tim Kaine, et le Nevada, deux Etats-clés, selon les chaînes de télévision Fox et NBC. Outre la Californie, elle s’est encore également adjugée l’Oregon et l’Etat de Washington sur la côte ouest.

Objet de toutes les attentions, la Floride serait, elle, tombée dans l’escarcelle du candidat républicain, selon l’agence Associated Press. Dans l’Ohio, un des Etats majeurs pour décider de l’issue du scrutin, Donald Trump comptait une avance de 400’000 voix sur un collège de 3,9 millions d’électeurs après le dépouillement de 70% des bulletins. Les chaînes de télévision le donnaient vainqueur.

Compte tenu des résultats dans les Etats de la côte ouest, le candidat républicain doit quasiment réussir un grand chelem dans les “swing states” pour réunir les 270 grands électeurs nécessaires à la victoire.

Le peso mexicain, considéré comme un “thermomètre Trump”, chutait de près de 12% face au dollar mercredi dans les premiers échanges après des indications suggérant que le candidat républicain Donald Trump était en tête en Floride. La Bourse de Tokyo cédait 4,5% tout comme les futures sur indices de la Bourse de New York.

(ats / 09.11.2016 06h46)


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here