Insécurité: Koulouba reconnait l’effritement de la situation sécuritaire

57

L’effritement actuel de la situation sécuritaire du pays, l’assainissement du climat des affaires dans notre pays ont été les deux points sur lesquels le directeur de la communication de la présidence Racine Thiam s’est beaucoup étalé lors du 10ème numéro de l’édition « rendez vous avec Koulouba », le 9 novembre 2016 à la Maison de la presse.

A l’entame de ses propos, le directeur de la communication du président de la république a reconnu l’effritement de la situation sécuritaire du pays contrairement au président du parti RPM Boubacar Tréta qui a déclaré, un jour avant, que la situation sécuritaire s’est améliorée ces derniers temps. Le directeur de la communication ira plus loin en disant que cette situation d’insécurité actuelle donne l’impression qu’elle est organisée pour saper les réalisations actuelles du pouvoir. Selon Racine Thiam, les adversaires attaquent là où on ne s’attend pas à eux, là où l’armée se fait moins présente.

C’est pourquoi, a-t-il indiqué, que le président de la République a constitué un conseil de défense. Selon M. Thiam, le président de la république a demandé aux forces de défense de changer de tactique, d’aller là où il y a des problèmes, d’être proactif. Il dira que toutes les dispositions sont prises pour désormais faire face à la situation actuelle. En deuxième point, il a indiqué que l’on doit se féliciter du fait que les partenaires ont reconnu le Mali comme 1er réformateur de l’UEMOA.

Selon Racine Thiam, le Mali dépasse ses voisins dans l’assainissement du climat des affaires (Doeing Business). Il dira que cela n’occulte pas les difficultés auxquelles nous faisons face. Il a salué la reprise des cours à Kidal sur instruction du chef de l’Etat. Cependant, il a reconnu qu’il ya quelques zones où des problèmes existent. Selon lui, le retour de l’Etat se fera d’une façon progressive avec l’installation des autorités intérimaires. Il a salué l’intensité diplomatique ces derniers mois au niveau de la présidence avec la visite d’Angela Merkel, le ministre de la défense Canadien etc. Le sommet Afrique-Afrique n’est il pas en danger avec cette insécurité grandissante ?Non, selon Racine Thiam. Selon lui, cette insécurité ces derniers temps ne mettra jamais en cause notre expertise d’organiser le sommet.

Fakara Faïnké

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here