Le Président du RPM, Bocary Tréta, lors de sa conférence de presse: «Tout cadre de la Convention de la Majorité Présidentielle peut devenir Premier ministre»

89

Le nouveau Bureau Politique National du RPM, présidé par Bocary Tréta, issu de son 4e congrès, était face à la presse le mardi 8 novembre dernier à la Maison de la Presse. Au cours de cette rencontre avec les journalistes, le nouveau Président du RPM a fait le compte-rendu de ce congrès, donné les nouvelles orientations du parti et fixé le cap pour les communales du 20 novembre prochain. Actualité oblige, Bocary Tréta a également évoqué la situation sécuritairede plus en plus dégradée dans notre pays.

Il était entouré par le Secrétaire général, Me Baber Gano, le Vice-Président, Oumarou Ag Ibrahim Haïdara, la Présidente des femmes, Diawara Aïssata Touré dite Lady et la première Vice-Présidente des jeunes, Zeyna Maïga.

Tout d’abord, le Président du RPM a salué le bon climat qui a prévalu tout au long de ce congrès, que certains annonçaient sous de mauvais auspices. Il a annoncé la participation de l’ensemble des 57 sections de l’intérieur et des sections de l’extérieur à cette rencontre. Selon lui, le RPM est sorti uni de ces assises.

«Le Rassemblement Pour le Mali (RPM) est une famille, une grande famille, au sein de laquelle les bisbilles et autres inimitiés ne peuvent prospérer. Tous, autant que nous sommes, militants et responsables, à quelque niveau que ce soit, sommes des militants au service de l’idéal que nous avons en partage et résolument engagés à mettre en œuvre le projet commun, sous la direction clairvoyante du Chef de notre famille, le camarade Ibrahim Boubacar Kéita», a-t-il déclaré, en précisant que les militants et les responsables du parti du Tisserand n’ont jamais eu peur de la tenue de ces assises.

Il a également révélé que le congrès avait consacré IBK «Chef de la Famille, référence historique, morale, idéologique et politique pour l’ensemble des responsables et militants de notre parti, le Rassemblement Pour le Mali (RPM)». Le congrès a aussi désigné le Président IBK, comme «Président fondateur du parti à vie». Ce qui constitue une reconnaissance de plus des militants et responsables du RPM à l’endroit de celui pour lequel le parti du Tisserand a été créé en 2001 pour le soutenir.

Evoquant les rapports de son parti avec ceux de la Convention de la Majorité Présidentielle, Tréta a indiqué qu’il comptait mobiliser l’ensemble de ces forces politiques d’ici 2018 pour créer un grand regroupement politique autour du Président de la République. «Avec l’ensemble des partis politiques de la majorité présidentielle, nous allons l’appeler à être candidat et préparer son investiture pour la présidentielle de 2018», a-t-il expliqué.

Répondant à une question sur le choix du Premier ministre, Tréta a précisé «tout cadre de la majorité présidentielle peut devenir Premier ministre. La base politique d’IBK n’est pas le RPM, sa base politique c’est la Convention de la Majorité Présidentielle. Tout choix d’IBK est celui du RPM, et nous le démontrons à chaque fois à l’Assemblée nationale, par le vote des différentes Déclarations de Politique générale des Premiers ministres successifs». Par cette déclaration, le nouveau Président du RPM harmonise la position de son parti avec celle du Président de la République, qui a toujours dit que ce n’était pas le RPM qui l’avait a élu.

Abordant les communales du 20 novembre, Tréta a décliné les ambitieux objectifs de son parti devant les journalistes. Pour ce qui est des listes, il a indiqué que son parti est en lice dans 682 communes sur 688, soit en liste propre, soit en alliance. Le RPM occupe la tête de liste dans 528 circonscriptions. Selon lui, l’objectif électoral est d’obtenir la majorité absolue des conseillers municipaux du pays à l’issue de cette consultation de proximité, soit 5 000 conseillers et 350 mairies. «Nous le pouvons, et le devons», a-t-il martelé.

Concernant l’insécurité grandissante dans le pays, le Président du RPM a regretté les différentes attaques survenues récemment au Mali et a affirmé que son parti serait toujours debout pour faire front commun face à ceux qui s’agitent pour déstabiliser notre patrie.

Youssouf Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here