Projet SWEDD : Améliorer le dividende démographique au Sahel

90

Le Projet d’autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel (Swedd) a été lancé à l’hôtel Radisson Blu sous la présidence du ministre de l’Aménagement du territoire et de la Population, Sambel Bana Diallo.

Les 7 et 8 novembre, les participants venus du Burkina Faso, du Niger, de la Mauritanie, du Tchad et ceux du Mali ont réfléchi aux voies et moyens de création des meilleures conditions pour un développement économique et social inclusif, au bénéfice des populations.

Le projet Swedd a été financé par la Banque mondiale pour un montant de 205 millions de dollars des Etats-Unis. Quarante millions sont alloués au Mali, soit 24 milliards de F CFA pour sa mise en œuvre pendant quatre ans.

La rencontre a enregistré la présence du représentant de la Banque mondiale, Paul Noumba Um, et Mantala Traoré du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA). M. Traoré a signalé que le l’UNFPA se félicite de la confiance placée en lui par les pays du Sahel, la Banque mondiale et autres partenaires pour apporter l’assistance technique nécessaire pour une mise en œuvre efficace de ce projet né en 2015.

Le projet Swedd constitue aujourd’hui une opportunité et une initiative porteuse de plus en plus citée dans le monde. Il a pour ambition de poser les bases pour l’atteinte du dividende démographique dans les pays participants. Le représentant de la Banque mondiale a aussi assuré l’engagement de son organisation à accompagner techniquement et financièrement le projet Swedd.

Le ministre de l’Aménagement du territoire et de la Population, Sambel Bana Diallo, a jugé le projet très pertinent pour le Mali et les pays présents. Il a expliqué que ce lancement du Swedd s’inscrit parfaitement dans les priorités du gouvernement de la République du Mali dont les efforts visent principalement à créer de meilleures conditions pour un développement économique et social inclusif, au bénéfice de l’ensemble de nos concitoyens.

Ce projet s’inscrit dans la droite ligne de la Politique nationale de la population qui vient d’être actualisée avec comme objectif principal la maîtrise du rythme de la croissance démographique afin de la mettre en adéquation avec la croissance économique.

Mariam Camara

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here