Rendez-vous avec Koulouba :

36

Racine Thiam, directeur de la cellule de communication de la présidence, était face aux journalistes, hier, mercredi 9 novembre, à la maison de la presse dans le cadre de son exercice mensuel « Rendez-vous avec Koulouba » Qu’a-t-il dit ?
Le directeur de la communication a évoqué certains points saillants de l’actualité, notamment la situation sécuritaire du moment, et la première place de l’indice DOING décerné par la banque mondiale à notre pays pour l’assainissement du climat des affaires.
En effet, selon M. Thiam, la situation sécuritaire a connu une dégradation certaine ces dernières semaines. Ce qui a naturellement préoccupé le président de la République qui reste cependant convaincu que les forces de défense et de sécurité sauront trouver la réponse idoine.
Les derniers développements de la situation sécuritaire, selon Racine sont dus à de multiples facteurs, dont entres autres, l’adoption par les terroristes d’une guerre asymétrique, le vide sécuritaire dans certaines zones ; le contexte régional, l’étendue du territoire national…
Pour Racine Thiam, face à tous ces défis, le président Ibrahim Boubacar Keita a donné des instructions pour l’adoption de mesures fortes lors du conseil de défense tenu récemment que sont ; un changement de stratégie de l’armée qui est désormais d’ aller à l’offensive contre les terroristes, le déploiement d’hommes en nombre suffisant sur le terrain, l’équipement à hauteur de souhait des troupes, le renforcement des moyens aériens ainsi que le recrutement de 10 000 éléments.
Autre fait notoire souligné par le conférencier, c’est le dernier classement établi par la Banque Mondiale qui classe le Mali, comme premier de l’indice DOING. «
C’est dire que les reformes entreprises depuis trois ans, malgré le contexte difficile sont entrain de porter leurs fruits » selon le directeur de la communication de la présidence du Mali. Qui ajoute que les reformes se poursuivrons dans tous les domaines afin que notre pays puisse à terme devenir émergent.
Parlant de la coopération, Racine Thiam a évoqué les visites effectuées à Bamako, respectivement par le vice-président de l’Inde ; la chancelière de la République fédérale d’Allemagne et le ministre de la défense du Canada. Les personnalités ont accordé leurs soutiens au Mali pour la mise en œuvre du processus de paix.
Lors des échanges avec les journalistes, il a été également question des élections communales, de la plainte de l’opposition sur la loi électorale.
Le directeur de la cellule de communication de la présidence a rappelé, que la tenue du scrutin répond à un impératif démocratique. S’agissant de la plainte de l’opposition devant le tribunal de la Cedeao, Racine Thiam déclare faire confiance aux institutions judiciaires, notamment la cour constitutionnelle.
Mémé Sanogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here