Michel Darwiche président du comité de soutien de Nicolas Sarkozy au Mali : “En 2010, Sarkozy voulait installer une base française à Mopti avec des commandos et des hélicos, mais le Président ATT ne l’a pas écouté”

168

Dans un entretien que nous avons eu, le Conseiller consulaire des Français au Mali, Michel Darwiche, qui est aussi président du comité de soutien de Nicolas Sarkozy au Mali, nous parle de la vision de l’ex-président Nicolas Sarkozy pour la France et son attachement au Mali.

Pour le président du comité de soutien à Nicolas Sarkozy au Mali, l’ex président français est de nos jours le candidat idéal pour restaurer l’autorité de l’Etat en France. A ce titre, il a rappelé que quand Nicolas Sarkozy est arrivé est au pouvoir, il a commencé à faire des réformes qui ont sauvé la France face à la crise des “sub-primes” qui avait plombé les économies. “Pour moi, il a impulsé un sang neuf pour résoudre ce problèmeèlà. Il a sauvé les banques françaises, l’industrie française” a-t-il précisé

Selon Michel Darwiche, après 5 ans à l’Elysée, Sarkozy a acquis une nouvelle expérience. “Il a vu ce qui a marché de 2007 à 2012, ce qui n’a pas marché, les erreurs qu’il a faites. On apprend beaucoup de ses erreurs. Raison pour laquelle, je lui fais aujourd’hui confiance pour redonner du sang neuf à la France. Il nous a aussi promis que s’il est élu en 2017, il ne va faire qu’un seul mandat”.

“Il y a quelque chose que tous les candidats à ces primaires ont en commun. Il s’agit d’engager des reformes structurelles pour avoir un Etat fort. Car sous la présidence de Hollande, l’Etat français a dégringolé, il n’a même plus de parole aujourd’hui. Alors que sous Nicolas Sarkozy la France était respecté”, argumente-t-il.

S’agissant de la détérioration de la situation sécuritaire au Sahel, plus précisément au nord du Mali, Michel Darwiche ne prend pas Nicolas Sarkozy pour responsable. “En 2010, Nicolas Sarkozy avait proposé l’installation d’une base française au Mali, plus précisément à Mopti, pour aider l’armée malienne à combattre les groupes terroristes et les narco trafiquants et sécuriser le nord du Mali. Il avait même demandé de déployer des commandos spécialisés et des hélicoptères de combat pour aider les militaires maliens qui commençaient à avoir, depuis cette époque, des difficultés face à ces groupes. Mais il n’a pas été écouté. Ce qui devait arriver, arriva. Je pense que quand on a un problème, on ne doit pas refuser l’aide d’un ami qui vient au secours. C’est pour vous dire que Sarkozy tenait à la sécurité du Mali et des Maliens “ a souligné M. Darwiche, qui avait à ses côtés le patron de “Les Républicains au Mali”, Jean Louis Arajol.

” On savait que le danger s’approchait du Mali et l’Armée malienne ne pouvait pas faire face”

Selon le président du comité de soutien de Nicolas Sarkozy au Mali, si François Hollande a pu faire intervenir rapidement les troupes françaises au Mali pour stopper la progression des djihadistes vers le sud du pays, c’est grâce aux actions de Sarkozy. “Depuis 2010, Nicolas Sarkozy avait installé des troupes autour du Mali, notamment au Burkina, au Niger, au Sénégal et en Mauritanie. Parce qu’on savait qu’il y avait un danger qui s’approchait du Mali et l’Armée malienne ne pouvait pas faire face. Depuis fin 2010, toutes ces troupes étaient opérationnelles. Il est vrai que le coup d’Etat de 2012 a fait dégringoler l’Armée et l’Etat malien qui étaient déjà assez faibles” a révélé le soutien de Sarkozy qui s’est dit convaincu qu’avec l’arrivée à nouveau de Nicolas Sarkozy à l’Elysée, les relations vont davantage s’améliorer entre les deux Etat qui sont unis par des liens de sang, économiques et surtout par la langue.

K.THERA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here