Pour licenciement abusif : Trois employés de Diamont cement réclament près 100 millions Fcfa à leur employeur

36

100 millions Fcfa ! C’est le montant que trois employés de l’usine de cimenterie de Diamont cement de Gangounterie réclament aux Indiens propriétaires de cette unité industrielle. Motif évoqué par les plaignants : licenciement abusif. Selon des sources proches du dossier, tout est parti d’une injonction “à caractère néocolonialiste” des Indiens à certains employés de cette usine située dans le cercle de Bafoulabé. “Les Indiens ont exigé à ce qu’on transporte dans les camions  6 chargements  de graviers sur plusieurs km en une heure. On leur a fait savoir que  techniquement et humainement c’est impossible, on ne peut faire que quatre voyages.  Aussitôt que nous avons avancé ces raisons, ils nous ont mis en chômage technique tout en nous donnant 250 000 Fcfa. Comme nous sommes au nombre de 7 personnes concernées par cette affaire, quatre  ont pris leurs sous. Et les trois autres, dont moi-même, avions refusé ces miettes et transporté l’affaire devant le Tribunal de Kayes pour trancher. Cette juridiction nous a envoyé devant  le Tribunal de Kita” nous a confié Djouraté Diarra, un employé concerné par ce licenciement.

Devant cette juridiction, M. Djouraté qui qualifie les nouvelles mesures de la direction de la cimenterie Diamont Cement comme des décisions rétrogrades, violant toute dignité humaine, réclame 36 millions Fcfa à Diamont Cement. Ces deux autres collègues réclament 33 millions Fcfa pour l’un et 28 millions Fcfa pour l’autre. Ce qui fait en tout 97 millions Fcfa.  Le verdict est attendu ce 30  novembre. Il faut rappeler que depuis environ 7 mois, Diamont Cement a mis ces 7 personnes à la porte.

                          K.THERA


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here