Préparatifs des élections communales du 20 novembre prochain : Les partis politiques édifiés par le Gouvernorat

102

Dans le cadre des préparatifs des élections communales à venir, le Gouvernorat du district de Bamako a rencontré les partis politiques le mardi 8 novembre 2016. Présidée par Abdramane Tangara (conseiller aux affaires administratives du gouverneur), cette réunion avait pour but d’échanger sur la situation des bureaux de vote et les agents électoraux, le dépôt des listes des délégués et certaines préoccupations des partis concernés par les élections.

Dans le district de Bamako, il y a 2 319 bureaux de vote répartis comme suit : Commune I : 413 ; Commune II : 239 ; Commune III : 192 ; Commune IV : 375 ; Commune V : 514 ; Commune VI : 586. Les agents électoraux à Bamako sont au nombre de 11 595 dont 2319 présidents de bureau de vote (un président part bureau de vote) et 9 276 assesseurs. Abdramane Tangara a laissé entendre que la formation des agents électoraux ne saura tarder car les formateurs des formateurs ont été formés les 6 et 7 novembre derniers. Et ces formateurs seront déployés dans les communes du District pour former les agents électoraux qui sont nommés par Décision.

Après ces chiffres donnés par le conseiller du Gouverneur, les débats ont tourné autour des préoccupations des partis politiques, notamment la situation des centres et des bureaux de vote ; les procurations pour les délégués ; le problème de lumière dans les bureaux de vote ; la carte des nouveaux majeurs électeurs ; la formation des agents électoraux ; le choix des accesseurs ; le choix des mandataires ; l’utilisation des 300 millions Fcfa offerts par IBK aux femmes candidates et les emplacements spéciaux des affiches électorales.

Concernant les centres et les bureaux de vote, M. Tangara dira qu’une décision les crée et qu’ils sont dénombrés en fonction des localités. Les listes des bureaux de vote sont affichées dans les mairies pour consultation. Sur les procurations pour les délégués, il indiquera que la procuration est pour le mandant et le mandataire qui doit voter pour le mandant avec la carte Nina de ce dernier. Quand un délégué doit aller voter, ils sera remplacé par son suppléant. Pour cela, “les partis politiques doivent s’organiser et prendre des dispositions pour parer à cette situation”, a-t-il conseillé.

Répondant à la préoccupation relative au problème de lumière dans les bureaux de vote, M. Tangara affirmera que ce problème de lumière ne se posera pas car des lampes torches sont fournies dans le matériel pour les bureaux de vote. Mais il a été suggéré d’augmenter le nombre de ces torches dans les bureaux de vote.

Sur les nouveaux majeurs électeurs qui n’ont pas eu leur carte Nina, il leur est proposé d’aller retirer les fameuses cartes au niveau des mairies ou à défaut au niveau de la Délégation générale des élections (Dge) où ils auront d’amples informations.

Parlant de la formation des agents électoraux, M. Tangara dira que des dispositions sont prises pour ces formations dont les dates seront communiquées aux partis politiques. Il a précisé que les assesseurs formés ne peuvent pas être remplacés par n’importe qui le jour du vote. Ce remplacement des assesseurs est réglementé et que des dispositions sont prises par les forces de sécurité pour sécuriser les centres et les bureaux de vote qui ont été toujours sécurisés, même en temps de paix.

15 novembre 2016: dernier délai pour le dépôt des listes des délégués

Le conseiller du Gouverneur a rappelé aux partis politiques que le 15 novembre 2016 est le dernier délai pour le dépôt des listes des délégués.

Sur la question de savoir si un candidat peut être mandataire ou délégué, M. Tangara a été clair : les candidats peuvent être mandataires de leurs partis. Mais ils ne peuvent pas être délégués dans les bureaux de vote.

Le mandataire est l’interface du parti avec l’Administration tandis que le délégué est dans le bureau de vote pour surveiller les opérations de vote. Le candidat n’est pas autorisé à jouer ce rôle du délégué. “Il n’y a qu’un mandataire pour une liste de candidats. En cas d’absence des délégués d’un parti le jour du vote, le mandataire a la latitude de procéder au remplacement de ces délégués avec l’accord du Gouvernorat. Pour éviter ces cas d’absence, j’invite les partis politiques à choisir des gens sûrs, crédibles et disponibles pour les représenter dans les bureaux de vote”, a averti M. Tangara, avant de préciser que les listes électorales seront disponibles et consultables à partir du samedi 12 novembre 2016. Se prononçant sur l’utilisation des 300 millions Fcfa offerts par IBK aux femmes candidates aux élections communales, M. Tangara a laissé entendre QUE le Gouvernorat a la situation de ces femmes candidates et que l’argent sera partagé entre elles. Sur les emplacements des affiches électorales, il dira que la décision n° 4579 du gouvernorat réglemente ces affichages par Commune (voir les emplacements des affichages).

Siaka Doumbia

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here