Amélioration du climat des affaires : Présentation d’un programme pour accroître l’attractivité du Mali

65

Le ministère de la Promotion de l’Investissement et du Secteur Privé en partenariat avec la Banque mondiale a organisé le jeudi 10 novembre 2016 un atelier de présentation d’un programme de la Banque mondiale pour l’amélioration du climat des affaires en Afrique de l’Ouest. Présidé par le Dr. Konimba Sidibé, ministre de la Promotion de l’Investissement et du Secteur privé, l’atelier s’est déroulé au siège du Conseil national du patronat du Mali (CNPM) en présence du directeur adjoint de suivi des réformes du climat des affaires, M. Abdoulaye Touré et du spécialiste principal du développement du secteur privé, M. Mahamoud Magassouba.

Selon les statistiques, il est établi que les investissements et les échanges commerciaux jouent un rôle important dans la lutte contre la pauvreté et la recherche d’une prospérité partagée en Afrique de l’Ouest. Car, il est avéré que les pays ouverts aux investissements et au commerce international connaissent généralement une croissance plus rapide et offrent davantage de débouchées à leur population. Fort de ce constat, l’Union Européenne et le groupe de la Banque mondiale se sont associés aux efforts de la CEDEAO pour promouvoir l’intégration régionale ainsi que les investissements et le commerce international dans le marché commun de la CEDEAO. C’est dans ce cadre qu’à été lancé en novembre 2014 le programme de la CEDEAO pour le renforcement des investissements et des échanges en Afrique de l’Ouest.

Un programme qui comporte le Projet de politique d’investissement et le Projet de facilitation du commerce, mis en œuvre conjointement par le département commerce et compétitivité de la Banque mondiale. Ce programme s’inscrit dans les efforts de relance économique du pays menés sans relâche par le gouvernement, le secteur privé et les partenaires techniques et financiers. Il vise la réduction ou l’élimination des obstacles au climat des affaires et à la politique d’investissement nationale pour promouvoir l’expansion régionale des investissements transfrontaliers. Le programme encourage aussi le renforcement par des politiques et régimes d’incitation et des prix de transfert rationalisés et transparents au niveau de chaque pays. Le programme a pour objectifs aussi d’approfondir l’intégration des investissements nationaux et étrangers, notamment les investissements intra et extra régionaux, dans les marchés des investissements et des services d’Afrique de l’Ouest.

Ainsi, pour le directeur adjoint du suivi des réformes du climat des affaires, M. Abdoulaye Touré, «ce programme va promouvoir des politiques et régimes d’incitation rationalisés et transparents au niveau de chaque pays de la CEDEAO, cela en vue d’approfondir l’intégration des investissements directs étrangers». Au spécialiste principal du développement du secteur privé, Mahamoud Magassouba, d’ajouter que ce programme permettra également, à l’horizon 2018, d’accroitre l’attractivité du Mali comme une destination de choix des investissements internationaux. D’une durée de quatre ans, le programme vient compléter les activités de celui des réformes sur le climat des affaires dénommé « Mali IC3 », en cours d’exécution par l’USAID et mis en œuvre par le groupe Banque mondiale.

Dieudonné Tembely

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here