Deuxième session extraordinaire de l’APEX : Pour élaborer une stratégie nationale sur le modèle du African Growth and Opportunity Act (AGOA)

56

La salle de réunion du Ministère du Commerce a servi de cadre, le jeudi 10 novembre 2016, à la tenue de la deuxième session extraordinaire de l’Agence pour la Promotion des Exportations du Mali (APEX). La cérémonie d’ouverture a été présidée par Mme Alwata Ichata Sahi, présidente du conseil d’administration. Elle avait à ses côtés M. Abdoulaye Sanogo, directeur de l’APEX et de certains administrateurs.

La session avait à son ordre du jour l’examen du plan d’actions détaillé de mise en œuvre de la stratégie nationale, du document de projet de développement à l’exportation de la filière sésame et du document de projet de développement à l’exportation de l’anacarde. L’agence, au cours de cette année, a organisé et élaboré deux documents de projet sur le développement à l’exportation des filières sésame et anacarde et une stratégie nationale African Growth and Opportunity Act (AGOA), la Loi américaine sur la croissance et les opportunités en Afrique. De tels résultats, selon la présidente du conseil, étaient attendus depuis un certain temps. La mise en œuvre de la stratégie nationale AGOA ne devait pas souffrir de beaucoup de délais, compte tenu des retards accusés par notre pays. « C’est cela, a-t-elle expliqué, qui constitue la principale raison de la tenue de la présente session afin de prendre, au plus tôt, les dispositions avenantes visant à conforter l’ensemble des acteurs maliens qui, depuis plus de 15 ans, attendent ce moment ». Mme Alwata Ichata Sahi a rappelé que lors de la session précédente, le programme d’activités 2016 a été approuvé. Mais un accent particulier a été mis notamment sur la recherche de solutions à la problématique des ressources humaines et financières et l’élaboration d’une stratégie nationale pour permettre à notre pays de tirer profit des avantages offerts par l’AGOA. Cette loi qui est entrée en vigueur en mai 2000 et prorogée jusqu’en 2025 devrait permettre aux pays bénéficiaires d’exporter aux Etats-Unis d’Amérique près de sept mille produits en franchise de droits de douane et de période de contingentements. Cependant, Mme Alwata Ichata Sahi a souligné que pendant toute cette période les exportations vers ce pays sont restées presque insignifiantes. A cet égard, elle indique que le Mali souhaite changer cette donne en s’engageant résolument dans une stratégie nationale cohérente visant à renforcer les capacités des entreprises maliennes à vendre leurs produits sur le marché américain et à exploiter au maximum les offres de l’AGOA au plan commercial en vue d’une attractivité des investissements. Cette stratégie nationale AGOA est conçue comme une feuille de route pour promouvoir et diversifier les exportations maliennes vers les Etats-Unis d’Amérique. Elle s’articule autour de trois axes prioritaires : développer le textile, l’habillement et l’ameublement, augmenter le volume et la valeur des exportations des produits artisanaux, notamment à base de cuir, de la gomme arabique et du karité et diversifier les exportations, notamment de produits miniers, de sésame, de fruitiers forestiers et de peaux et cuirs. Elle précise que pour chaque axe stratégique, il est proposé un certain nombre de mesures à entreprendre en vue du renforcement des capacités de l’offre des produits de qualité par des entreprises exportatrices et la facilitation de l’accès de ces produits au marché américain.

Mamadou DOLO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here