Sortie de crise: L’association« Akal Ohar » pour un Mali fort et uni

75

Pour une paix durable dans le nord de notre pays, une association vient de voir le jour. Elle s’appelle « Akal Ohar » qui veut dire la terre nous appartient. Son président, Medhi AG Almoubareck, était face à la presse à la Pyramide du souvenir pour expliquer les objectifs et les orientations de l’association.
Créée en 2013, l’association « Akal Ohar » n’a pas pu mener correctement ses actions à, cause de la crise que notre pays traverse. Selon le président de l’association, la réalité sur le terrain fait que l’association composée des Maliens de tout bord, est dans l’obligation d’agir : « Nous devons agir, la situation se dégrade de jour en jour. La population est sans défense, laissée à elle-même, abandonnée par le gouvernement en proie aux différents mouvements armés qui rackettent chaque jour la population civile… », a-t-il déclaré.

L’association « Akal Ohar », la terre nous appartient, est le regroupement de tous les ressortissants du nord du Mali, quelque soit leur origine ethnique, leur niveau social ou intellectuel.

La volonté de l’association est de regrouper tous les acteurs, habitants et sympathisants du nord du Mali sans distinctions pour un Mali fort et uni. Le but de l’association est d’assister le développement du nord du Mali. Pour ce faire, « Akal Ohar » a des projets qui sont : faciliter l’accès de la population à l’eau, à l’instruction et le renforcement des infrastructures notamment la construction des écoles, des puits, des structures sanitaires, des mosquées. Le soutien à l’agropastoralisme, à l’agriculture, au maraichage, à la pêche, à l’artisanat et aux commerces seront concernés par les projets de l’association. Elle vise également à donner espoir aux jeunes en favorisant la solidarité et l’entraide entre ses membres.

Le président aussi précis que l’association dispose des représentations en Arabie Saoudite, en France, en Algérie et dans plusieurs localités du nord du Mali.

Il a également noté que l’association est ouverte à toute personne voulant adhérer dans le respect des lignes de conduite.

Concernant les autorités intérimaires, Medhi AG Almoubareck, a fait savoir, que cette solution est purement et simplement une injustice contre la majorité de la population. Selon lui, la société civile est ignorée dans la mise en place des autorités intérimaires. Seuls les groupes armés sont concernés.

Wassolo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here