1erCongrès ordinaire de l’URP : Dr. Modibo Soumaré élu président

40

L’Union des patriotes pour la République (Urp) a tenu, du 11 au 12 novembre 2016 à la Maison des Aînés, son premier congrès ordinaire. À l’issue des travaux, un bureau de 44 membres, dirigé par Dr. Modibo Soumaré, a été mis en place.

Plusieurs résolutions ont été adoptées par les congressistes, venus de l’intérieur et du District de Bamako. Le congrès a rappelé que le parti Urp est en alliance avec d’autres formations et associations politiques dénommées «Alliance des forces démocratiques pour le Mali» (Afd-Mali), présidée par Tiéman Hubert Coulibaly. Il a invité les Maliens à une moralisation de la vie publique, au travail bien fait, et a recommandé l’instauration de la Semaine nationale de la citoyenneté, pour mieux cultiver l’esprit patriotique et civique chez les jeunes.

En outre, le congrès propose aux gouvernants, en vue de freiner la grogne sociale au niveau des différents fronts, de faire preuve d’exemplarité et d’aller à une réduction du train de vie de l’Etat à hauteur de 40% des dépenses de fonctionnement. Il a félicité la nomination d’un président pour les travaux de la conférence d’entente nationale prévue dans l’accord pour la paix, et encourage sa tenue dans le plus bref délai. Aussi, le congrès lance un appel à tous les acteurs de mars 1991, singulièrement tous les anciens de l’Aeem, à se retrouver pour un nouvel élan et prendre acte des élections municipales par endroit dans le pays, malgré l’insécurité.

Dans son discours de clôture, le président du parti Urp, Dr. Modibo Soumaré, a indiqué que la vraie raison de faire de la politique, c’est de proposer des solutions viables et de construire un Etat qui garantisse la justice, la paix et le développement. Il dira que le noble objectif de la politique, c’est de penser. Et à lui de préciser : «Nous serons à l’écoute du peuple malien. Ce travail se fera dans un cadre organisé, dynamique et réactif. C’est tout le sens de la création de l’Urp. L’Urp sera le cadre au sein duquel nous travaillerons pour faire triompher les idéaux de justice sociale, de paix et d’épanouissement spirituel et matériel auxquels nous nous consacrons depuis des années. Nous prenons aujourd’hui la responsabilité de faire renaître l’espoir dans le Mali en crise. Nous appelons à la fondation d’une grande formation politique respectable, laïque et républicaine et à la fédération de l’ensemble des forces progressistes, citoyennes et patriotiques».

Parlant de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale, Modibo Soumaré se félicite de sa signature et exhorte le président de la République et le gouvernement à poursuivre les efforts déployés pour préserver la vie des citoyens.
Diango COULIBALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here