IUG : Après la grève, la violence

36

Des coups de feu ont été entendus en milieu de semaine dernière dans l’enceinte de l’Institut Universitaire de Gestion (I.U.G.) . Il était question d’un conflit entre AEEM-IUG et AEEM-FSJP, relatif à une histoire de motos et de parking. Evidemment les cours ont été interrompus chacun, étudiant, professeur ou membre de l’administration cherchant à se sécuriser.
L’IUG semble devenu la Place forte de l’AEEM où des scènes de violence sont récurrentes. Il ya quelques semaines de cela, un coup de feu avait (coup de semonce ?) été tiré en l’air. Un peu plus tard, un étudiant était grièvement blessé à la machette au bras ; et ce en présence de policiers payés pour assurer la sécurité, mais qui ne semblaient se préoccuper que des seuls bureaux de l’Administration surnommée « Kidal ».
Devinez pourquoi ! Il ya quelques mois de cela, lors de la longue grève de l’IUG, des membres de l’AEEM avait cassé les vitres du bureau de l’ex Directeur Général, M.F. Konaté. Ces vitres n’ont été remplacées que depuis quelques jours. Les violences d’hier auraient-elle un lien avec la proclamation mercredi soir des résultats du test d’entrée à l’IUG ?
Rien n’est moins sûr, mais on sait que l’AEEM essaie d’habitude d’avoir son mot à dire sur ce test, si ce n’est pas exiger un quota sur le nombre d’admis. Or, cette année les choses, en apparence, se seraient passées de façon plus serrée. Ceci expliquerait-il cela ? wait and see !
A.D
Source: Le Point

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here