Transport aérien : L’ASECNA inaugure un centre délégue d’informationt de vol à Bamako

40

En marge de la de la 60ème réunion extraordinaire du comité des ministres de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), le ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, Mme Traoré Seynabou Diop, a présidé la semaine dernière, la cérémonie d’inauguration du nouveau Centre délégué d’information de vol de Bamako. L’évènement qui s’est déroulé à l’aéroport international Modibo Keita Bamako-Sénou, a enregistré la présence du président du comité des ministres de l’Agence, Alain Edgard Mebe Ngo’o, et le directeur général sortant de la structure, notre compatriote Ousmane Amadou Guitteye qui a passé la main au Nigérien Mohamed Moussa. Le Centre délégué d’information de vol (CDIV) abrite le centre régional de Bamako destiné à assurer la séparation des avions, à fournir toutes les informations destinées aux pilotes pour la gestion efficiente de leur vol, ainsi que le service d’alerte en cas d’urgence. Il est ainsi doté d’équipements techniques de dernières générations. « Le centre est alimenté par un radar secondaire de surveillance qui fournit des données en système de traitement et d’affiches op-Skye pour le trafic aérien », a expliqué le directeur sortant de l’ASECNA. Le centre de contrôle régional est géré à partir de six postes de travail pour le contrôle aérien et d’une interface avec le logiciel de facturation automatique de l’agence. Toujours selon Ousmane Amadou Guitteye, ces équipements qui n’ont aucun caractère militaire contribueront à améliorer non seulement la qualité des services fournis par le centre de Bamako, mais aussi à assurer une gestion sûre et efficiente du transport aérien international, notamment par l’aide à la détection des rapprochements dangereux entre avions, et des inclusions des avions dans les espaces aériens à statut particulier. Il s’agit également d’améliorer la coordination entre les centres adjacents de Bamako, d’automatiser certaines tâches prestigieuses effectuées par des contrôleurs, d’établir un échange entre les calculateurs bords et sol permettant des communications automatiques entre pilotes et contrôleurs. Ces nouveaux systèmes ont été installés dans tous les autres centres opérationnels de l’ASECNA en plus des cinq radars existants. Ces outils assureront désormais la fourniture des services de surveillance et d’assistance radar dans tous les pays membres de l’ Agence. Mme Traoré Seynabou Diop s’est, elle, réjouie des efforts fournis par l’ASECNA dans la gestion des activités aéronautiques nationales et pour les investissements consentis afin d’améliorer la sécurité et la navigation dans notre espace aérien.

Babba B. Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here