Baba Sanou, tête de liste RPM en commune VI : «Je propose une gestion transparente et participative»

44

Dans le cadre des préparatifs des élections communales qui doivent se tenir, le 20 Novembre prochain, nous avons échangé avec la tête de liste du Rassemblement Pour le Mali (RPM) en Commune VI du District de Bamako, M. Baba Sanou, autour de plusieurs questions.
L’Express de Bamako: M. Sanou, pouvez-vous présenter votre liste ?

Baba Sanou : Je suis Baba Sanou. J’ai 59 ans, notable et autochtone de sogoniko. J’ai été choisi tête de liste RPM en commune VI, suite à la conférence organisée à cet effet. Dans cette commune, nous avons onze (11) sous-sections. Tout le monde participe au choix de la tête de liste. C’est ainsi que les camarades ont fait confiance à ma personne pour être tête de liste. Cela est dû à certaines choses. Je suis le doyen. Je crois que pendant toutes ces années que j’ai fait à la Mairie, ils ont eu confiance à moi par mes méthodes et mes principes.

L’Express de Bamako: Pouvez-vous nous parler de votre mandat à la Mairie de la commune VI ?

Baba Sanou : Il faut préciser que je suis dans le conseil communal depuis 1992. En 2009, j’ai été au niveau du bureau municipal comme 2ème adjoint, chargé des affaires domaniales. Le problème foncier en Commune VI, à Bamako et surtout au Mali, est une question délicate.

Au niveau de la Mairie, je m’occupe des Affaires foncières. Nous avons fait beaucoup de choses dans ce sens. Dieu merci, je pense que j’ai fait de mon mieux. J’ai essayé de satisfaire la majorité de la population surtout dans le cadre de la réhabilitation de Sénou où on devrait mettre en place les robinets et l’électricité du quartier. Aujourd’hui l’ouverture des voies est à 90% ; l’alimentation en eau est en cours ; l’électrification est en cours.

Je crois que cette mission m’a beaucoup émerveillé. C’est ainsi que les gens ont confiance en moi en tant que chargé des Affaires foncières.

L’Express de Bamako: Quels sont les points sur lesquels vous compter pour l’avenir de la Commune VI ?

Baba Sanou : Je suis du parti RPM. Nous avons un programme de société. Je suis toujours avec la section, avec les camarades candidats. Nous avons réfléchi suivant le programme du RPM vis-à-vis de notre statut. Nous avons un programme qui est calqué sur le programme du parti. On ne peut pas inventer hors du parti en termes de développement local et participatif.

Notre programme accorde une importance particulière aux points suivants : l’éducation civique ; la sécurité ; les sports ; les arts ; la culture ; les loisirs ; la gestion administrative et foncière ; l’éducation ; la santé et les affaires sociales ; l’assainissement et le cadre de vie ; les infrastructures et les équipements, le foncier et l’habitat ; les équipements marchands ; l’emploi des jeunes et des femmes, entre autres.

La section RPM, les candidats RPM, une fois à la Mairie, on a pris des engagements, et on est en train de prendre des engagements, et on essayera de résoudre tous ces problèmes évidement avec l’appui du gouvernement. Nous sourions bien faire les relations et les liens Etat-Commune, pour pouvoir juguler tous ces problèmes.

L’Express de Bamako: Puis que la Commune VI fait partie des grandes Communes, comment la campagne est organisée à votre niveau ?

Baba Sanou : Nous avons des sous-sections dans les quartiers. Nous comptons sur nous militants. Il faut préciser que nous avons 75 comités au niveau de la Commune VI. Nous les faisons confiance. Ils sont en train de prendre le terrain. Ils travaillent de porte en porte. Nous pensons que les gens auront confiance en nous pour qu’on puisse avoir la Commune.

L’Express de Bamako: Parmi tant de listes en Commune VI, vous vous basez sur quoi pour faire la différence ?

Baba Sanou : En Commune VI, il y a trente trois (33) listes. C’est étonnant et surprenant. 33 listes, c’est trop. Nous pensons que parmi ces listes beaucoup ne sont pas crédibles. Nous, en tant que parti, nous pensons que le choix doit se faire par rapport à l’intégrité, au savoir-faire et la transparence. Cela est très très important. Nous avons vu qu’il y a des coxeurs de la place qui ont fait des listes. Il s’agit des coxeurs en matière domaniale qui ont déposé des listes pour devenir Maire. Nous avons vu des menteurs qui ont déposé des listes pour être Maire. Nous, on ne sait pas mentir. Ce qu’on dit, c’est ce qu’on va faire au niveau du RPM. Donc, nous demandons à la population, une vigilance.

L’Express de Bamako: Au niveau de la Commune VI, est-ce-que les choses sont faciles pour le RPM ?

Baba Sanou : Les choses ne sont pas faciles pour le RPM, malgré qu’on dise que c’est le parti au pouvoir. Ce sont les subventions et les cotisations qui nous permettent de financer la campagne.

Quelque part, les subventions et les cotisations sont insuffisantes. On essaye de racoler les choses. Je crois que ça va mieux. On bouge, on n’est pas handicapé au point de vue financier, mais aussi on n’est pas très riche pour faire plus.

L’Express de Bamako: Y a-t-il combien de femmes sur votre liste ?

Baba Sanou : Ici en Commune VI du District de Bamako, il y a 45 conseillers. Donc au RPM, on a une liste de 45 membres dont 17 femmes. Nous avons sélectionné suivant la loi relative au quota des femmes.

L’Express de Bamako: Avez-vous quel message à l’endroit de la population ?

Baba Sanou : Je veux demander à la population que trop, c’est trop. Franchement il est temps qu’on essaye d’aller au concret et laisser les discours. Il s’agit de mettre à la tête de la Mairie celui qui peut exercer correctement sa fonction. Ils ont vu la gestion passée. Ils doivent chercher d’autres gestionnaires.

Je pense que celui qui peut faire ce travail se trouve au niveau du RPM. Il y a des gens qui ont géré cette Mairie, mais tout au long de leur mandat, ils n’ont rien fait de concret. Vraiment on n’en a assez des tromperies, il faut qu’on aille sur du concret, la transparence et une gestion participative.

Réalisée par Abass BA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here