Bocary Tréta face à la presse : «Désormais, le Rpm et la Cmp vont être perçus comme un seul homme»

81

«Au sortir de son 4ème congrès, notre parti ressort requinqué, rassemblé avec des grandes ambitions. La première ambition est la réélection du camarade IBK en 2018. Nous allons le solliciter à être candidat. Nous allons très rapidement rassembler les camardes, les associations et organisations, la Convention de la majorité présidentielle (Cmp) à cet effet. Le congrès permettra à la Convention de la majorité présidentielle d’être beaucoup plus au cœur de l’action politique de notre pouvoir. Désormais, le Rpm et la Cmp vont être perçus comme un seul homme».

Ces propos ont été tenus par le président du Rpm, Bocary Tréta, qui était face à la presse le mardi 8 novembre 2016 à la Maison de la presse. D’entrée de jeu, le tout nouveau président du Rpm a tenu à souligner que son parti a réussi à organiser un bon congrès.

Le président du Rpm a rappelé que le congrès a réuni les 57 sections du parti à l’intérieur, et a pris acte de la volonté de l’Etat d’ériger Ménaka et Taoudéni en régions et de créer les circonscriptions et cercles dans ces zones. À en croire Bocary Tréta, le congrès a également admis que les structures du parti dans les 4 cercles de Ménaka et Taoudéni soient érigées en sections. Il a aussi indiqué que le Conseil de sages du parti a été installé ainsi que la mise en place de nouvelles directions, à savoir le bureau national des jeunes du parti, le bureau national des femmes et le bureau politique national. Au-delà du bureau politique national, dit-il, le congrès a décidé de la création d’un Conseil national du rassemblement pour le Mali, qui est un organe d’orientation et de contrôle de la Direction nationale du parti.

«Le congrès a été un grand moment de rassemblement et de cohésion. Nous n’avons jamais eu peur de tenir ce congrès parce que le Rpm est une grande famille. Au Rpm, nous avions consacré du temps à la réflexion sur comment fonder un appareil politique ancré dans les réalités sociologiques et socio-politique du pays», a par ailleurs déclaré le président du Rpm. Il a en outre informé que le 4ème congrès a pris la décision de consacrer le camarade Ibrahim Boubacar Keïta comme Président-fondateur à vie du parti ; la référence morale, idéologique et politique de leur parti.

Et d’ajouter : «La première ambition est la réélection du camarade IBK en 2018. Nous allons le solliciter à être candidat. Nous allons très rapidement rassembler les camarades, les associations et organisations, la Convention de la majorité présidentielle à cet effet.  Le congrès nous a chargés d’œuvrer pour mettre la convention de la majorité présidentielle au cœur de l’action politique de notre pouvoir. Désormais, le Rpm et la Cmp vont être perçus comme un seul  homme», a déclaré Bocary Tréta.

Parlant des élections  communales à venir, il a indiqué ces échéances électorales constitueront un grand test pour le Rpm et un grand moment de vérité pour le pays. Selon lui, le Rpm a déposé des listes dans 682 communes. Il  a aussi fait savoir que son parti est tête de listes dans 527 communes et qui peut afficher l’ambition de remporter les élections communales dans au moins 350 communes.

En ce qui concerne la sécurité dans le pays, Bocary Tréta note que la situation sécuritaire, du 4 septembre à nos jours, s’est fondamentalement améliorée. Toutefois, il ajoute qu’il y a des situations résiduelles auxquelles le gouvernement, les forces armées et de sécurité et les amis du Mali doivent faire face.

Diango COULIBALY


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here