Carburant de qualité douteuse : Consom-Eco déclare la guerre à Oryx

81

Organisation non gouvernementale de défense des consommateurs, Consom-Eco exige l’arrêt immédiat des opérations de la multinationale Oryx, accusée par l’ONG suisse public Eye d’importer des produits de qualité douteuse au Mali et l’ouverture d’une enquête sur l’impact des produits Oryx sur la santé et l’environnement.

L’ONG Consom-Eco a animé mardi une conférence de presse pour attirer l’opinion sur l’impact des produits de qualité douteuse importés par la multinationale Oryx sur le marché malien.

Il s’agissait, pour les leaders de l’ONG, d’assurer un suivi de l’information publiée dans le rapport de l’ONG suisse Public Eye relative à la qualité douteuse des produits pétroliers de la société Oryx vendus sur le marché malien.

“Public Eye a prélevé des échantillons à la pompe dans huit pays du continent : l’Angola, le Bénin, le Congo-Brazzaville, la Côte d’ivoire, le Ghana, le Mali, le Sénégal et la Zambie. Ces prélèvements analysés ont révélé que la teneur en soufre des carburants est jusqu’à 378 fois supérieure à la teneur autorisée en Europe. Le maximum de concentration a été détecté au Mali, dans une station de pompage d’Addax & Oryx. Ces carburants, selon Public Eye, contiennent en outre d’autres substances nocives telles que le benzène à des niveaux généralement interdits par les normes européennes”, a rappelé la présidente de Consom-Eco, Me Aminata Traoré, déplorant le manque de contre-expertise de la part de la société Oryx.

Selon l’ONG, la société Oryx “profite“ de la faiblesse des normes légales dans notre pays pour y vendre des carburants de mauvaise qualité et “réaliser des profits au détriment de la santé de la population africaine“.

“Ces carburants sont très polluants. Un danger pour la santé publique face auquel les autorités doivent impérativement réagir. C’est pourquoi l’ONG a adressé une correspondance aux médias d’Etat et RFI, deux médias qui diffusent régulièrement des spots publicitaires faisant la promotion de la marque Oryx afin d’obtenir l’arrêt immédiat de cette publicité mensongère”, a fait savoir Me Aminata Traoré.

L’incidence de la consommation des produits pétroliers de qualité douteuse importés au Mali par Oryx, selon Public Eye est perceptible.

Face au danger de santé public que ces produits pourraient engendrés, Consom-Eco exige l’arrêt des opérations d’Oryx, l’ouverture d’une enquête sur l’impact des produits sur la santé et l’environnement.

Selon Consom-Eco, si les autorités ne réagissaient pas dans le sens de la protection de l’environnement, une action judiciaire serait entreprise contre Oryx.

Bréhima Sogoba

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here