CHERTE de la vie: Le prix des produits pétroliers prend l’ascenseur

35

Pendant que chez nos voisins, le prix du litre du pétrole diminue, au Mali, il prend l’ascenseur. Preuve, selon certains que, les autorités maliennes misent sur le dos du pauvre contribuable pour boucher les trous du traditionnel déficit budgétaire.

La semaine dernière, le président de l’ONAP, Zoumana Mory Coulibaly a annoncé l’augmentation du prix du carburant.
Dans ses explications, la douane a des difficultés à mobiliser les fonds nécessaires pour faire face à la dépense étatique. C’est pourquoi, le dernier recours s’est rabattu sur le carburant pour combler ce manque à gagner.
En effet, cette flambée soudaine du prix de l’essence et du gasoil intervient à un moment difficile où le coût de la vie est extrêmement insupportable au Mali.
Le gouvernement d’IBK vient une fois de plus, de frapper la population malienne de plein fouet en augmentant le prix de l’essence en cette période de grande galère.
Eu égard à son refus d’adopter des politiques visant à améliorer le panier de la ménagère, le régime continue de s’empêtrer dans les grands scandales financiers sans qu’on lève le petit doigt pour punir leurs auteurs et complices. Un autre business est ainsi lancé pour amonceler l’argent du pauvre citoyen.
Par ailleurs, sur le marché malien, les prix des produits de première nécessité connaissent tous une montée vertigineuse qui inquiète plus d’un. Les différentes grèves des syndicats d’enseignants et des agents de la santé demandant une amélioration de leurs conditions de vie et de travail se justifient sans doute avec ces flambées démesurées des prix.

La population n’est non seulement pas meurtrie par la gestion faite de la situation sécuritaire, aussi victime des déguerpissements sauvages dont le gouverneur du District Ami Kane s’en est rendue responsable dans le cadre de l’organisation du sommet Afrique-France qui pourrait, si rien n’est fait, être la déception du siècle.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here