Commune II : Des agents électoraux “colorés”

53

En Commune II, dix des onze listes en compétition aux communales de ce dimanche soupçonnent un hold-up électoral en faveur de la coalition RPM-Codem à l’instigation des députés élus dans cette circonscription. La tension est vive.

En Commune II, dix des onze listes en compétition aux communales de ce dimanche soupçonnent un hold-up électoral en faveur de la coalition RPM-Codem à l’instigation des députés élus dans cette circonscription. La tension est vive.

Pour manifester leur désapprobation de la fraude électorale planifiée aux élections communales en Commune II, dix listes sur les onze en lice pour le contrôle de la mairie de la Commune II étaient le mardi dernier face à la presse.

Pour les signataires de la lettre du 14 novembre, le gouvernorat en tandem avec les députés Karim Kéita et Hadi Niangadou sont à la manœuvre pour un passage en force de la liste de l’alliance RPM-Codem. En ligne de mire le choix des agents électoraux.

A en croire Sékou Diakité, porte-parole des partis signataires de la lettre, la liste des présidents des centres et des bureaux de votes en Commune II fournie par le gouvernorat, comporte des noms de personnes réputées être des militants notoires de l’alliance RPM-Codem.

S’adressant à l’administration, le porte-parole des signataires a déploré l’élaboration unilatérale de la liste des agents électoraux de la Commune II contrairement à la consultation préalable prévue par la loi.

Il ajoutera que ce comportement partial de l’administration est de nature à favoriser le hold-up électoral. Et par conséquent, les signataires récusent cette liste des agents électoraux et demandent sa reprise pure et simple.

Les protestataires ont affirmé sans ambages qu’ils sont prêts à tout pour défendre leur commune contre ce qu’ils appellent la fraude électorale planifiée par les députés Karim Keita et Hadi Niangadou de l’alliance RPM-Codem.

Oumar B. Sidibé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here