Service d’accueil des urgences de Gabriel Touré et direction générale de la protection civile : L’Anaser offre un don d’une valeur de 2 millions de Fcfa

75

Des produits pharmaceutiques d’une valeur d’ un million de Fcfa au service d’accueil des urgences de l’hôpital Gabriel Touré et des carnets d’essence d’un montant d’un million également à la direction générale de la protection civile. C’est les dons remis par l’Agence nationale de la sécurité routière (Anaser) à ces deux structures intervenant dans la prise en charge des blessés de la circulation routière.

Cette remise de dons par le directeur général de l’Anaser, Mamadou Sidiki Konaté, le dimanche 20 novembre 2016, s’inscrit dans le cadre de la 6ème édition de la journée mondiale des souvenirs des victimes de la circulation routière. Selon le directeur général de l’Anaser, Mamadou Sidiki Konaté, les Nations-Unies en fixant la date du 20 novembre, journée mondiale des souvenirs des victimes de la circulation routière, ont invité tous les Etats à célébrer la journée en communion avec les blessés. C’est dans ce cadre que, dit-il, sa structure a effectué cette visite au service d’accueil des urgences de Gabriel Touré et à la direction générale de la protection civile pour leur apporter un geste symbolique dans le cadre de la prise en charge des accidents de la circulation routière.

Mamadou Sidiki Konaté a rappelé que la gestion post-accident est un pilier important en matière de sécurité routière. «Nous allons continuer la prévention pour que les services des urgences ne reçoivent pas assez de blessés», a-t-il déclaré. Avant de saluer le courage de tout le personnel de l’hôpital Gabriel Touré et de la direction générale de la protection civile pour leur travail remarquable pour sauver des vies humaines.

Le chef  de service d’accueil des urgences de l’hôpital Gabriel Touré, Diango Djibo, a rappelé qu’en 2015, son service a reçu 22.000 malades, parmi lesquels  70% sont concernés par les accidents de la circulation routière. Ce qui fait 45 admis par jour. Il a fait savoir que ce jour même (jour de cette visite), les accidentés étaient au nombre 35 au service d’accueil des urgences. Aux dires de Diango Djibo, les difficultés au service d’accueil des urgences de l’hôpital Gabriel Touré se trouvent en amont, à l’intérieur de la structure et en aval. En amont, selon lui, les difficultés sont liées à la prise en charge des blessés dans les premières heures avant leur arrivée à l’hôpital. À l’en croire, cette prise en charge n’existe pas au Mali, alors que  les autres pays de la sous-région sont déjà en avance par rapport à cela. Au niveau de l’hôpital, le chef du service d’accueil des urgences a évoqué les difficultés à propos de la rupture des médicaments et le problème de scanner et de radiologie pour la prise en charge des malades admis aux urgences.

Pour le directeur général adjoint de la protection civile, colonel Faguiba Keïta, il est important que «nous puisions nous souvenir des victimes de la circulation routière». Avant de rappeler que 70% de leur intervention se font dans le cadre du secours des accidentés de la circulation routière. Il a salué l’effort que l’Anaser fait dans le cadre de la prévention des accidents de la circulation routière.

 Diango COULIBALY


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here