Djibril Dramé, sélectionneur des aigles locaux : «Le Mali participe à des compétitions pour le sacre… »

55

Le sélectionneur national des Aigles locaux a évoqué les difficultés rencontrées par son équipe lors de la préparation de ce 7ème acte du tournoi de l’Union économique monétaire ouest-africaine (Uemoa). Il est conscient des attentes du public sportif malien.

Le Prétoire : Comment la sélection malienne s’est-elle préparée pour le tournoi de l’Uemoa 2016 ?

Depuis le 1er novembre 2016, nous sommes en préparation au stade Modibo Keïta de Bamako. Les joueurs reviennent des vacances. La reprise n’est pas facile. Nous n’avons eu que 24 jours pour préparer l’équipe. Il fallait faire un réajustement sur le programme. Pace que si on veut réaliser un bon tournoi, on ne peut pas suivre les différentes étapes de la préparation. La préparation physique en début de saison demande au minimum 4 semaines et 6 semaines au maximum pour améliorer la capacité physique des joueurs. Il y a aussi la préparation technique, la préparation tactique et ensuite la stratégie de jeu, sans oublier les situations standard et autres. Nous étions obligés de faire tout à la fois. Aujourd’hui, je ne dirais pas qu’on est totalement prêt mais il reste quelques réglages. Avec beaucoup d’explication et des démonstrations sur place, on pourrait corriger ces lacunes pour relever la tête.

Quel sera l’objectif du Mali au tournoi de l’Uemoa ?

Le Mali participe à des compétitions depuis un certains temps pour le sacre. Dans chaque catégorie d’âge au Mali, on nous demande à défaut du sacre d’être au moins sur le podium. J’ai évoqué des inquiétudes ce n’est pas pour me justifier. Nous avons des ambitions mesurées. Nous allons essayer de nous battre pour sortir de la poule d’abord. Comme il n y a pas de demi-finales, c’est la finale directe. L’appétit venant en mangeant, si nous atteignons la finale, nous allons chercher à la gagner. Le Mali attend ce trophée il y a longtemps. Parce que notre sélection nationale a perdu deux finales. Nous souhaitons vivement que le Mali remporte le trophée de la 7ème édition.

Comment est ce que vous avez réalisé vos choix ?

Comme il s’agit de compétition locale, le choix est basé sur les compétitions locales d’abord. Il y a la qualité individuelle des joueurs, la compétitivité, la polyvalence dans les postes. Souvent nous sommes limités. Dans ce tournoi on nous demande 20 joueurs dont 2 gardiens de but. Le dernier aspect comme critère est l’intelligence dans le jeu. Nous avions fait une présélection de 30 joueurs. Après une première semaine, nous avons affiné la liste petit à petit.

Quel est votre mot pour la fin?

Je lance un appel à l’endroit du public sportif malien. Ce public m’a toujours accompagné et apprécié. J’espère qu’ils seront à mes côtés. Ce n’est pas gagné d’avance, mais avec le soutien du public sportif malien, nous pouvons monter la pente. Que ça soit à Bamako, à Lomé et partout dans le monde, nous demandons aux compatriotes de nous faire des bénédictions pour que le Mali gagne ce trophée de l’Uemoa.

Réalisée par Yacouba TANGARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here