Néguéla et Yékébougou : La BT de Kati à la pêche aux grands bandits

59

Grâce à la collaboration des populations de Néguéla et Yékébougou, les éléments de la Brigade territoriale de gendarmerie de Kati ont pris dans leurs mailles trois gros poissons. Ils sont suspectés d’être le cerveau de l’attaque du bus AK-Transport au Baoulé, dans la nuit du 19 au 20 novembre dernier.

L’opération “Commando” menée par la Brigade territoriale de gendarmerie de Kati avec la collaboration de la population a permis de mettre le grappin sur les présumés auteurs de l’attaque du bus AK-Transport dans la forêt classée du Baoulé.

Il s’agit de Yaya Diarra, mécanicien domicilié à Banconi-Djénékabougou, Bourama Ballo, électricien à Lafiabougou-Bougouda, et Cheickna Issa Ballo, chauffeur à Kati-Hérémakono. Ils ont été arrêtés par les pandores du commandant de Brigade territoriale, Lassana Tamba Kéita. Ils devront répondre à des chefs d’accusation de coups et blessures volontaires, tentative d’assassinat et vol.

Flash-back.

Dans la nuit du 19 au 20 novembre 2016, aux environs de 21 h, le poste de surveillance de Yékébougou est informé d’un cas de vol dans la forêt classée du Baoulé sur les passagers du bus AK-Transport. Aussitôt alertés, les éléments au poste, commandés par l’adjudant-chef Tahirou A. Maïga, Boubacar Kouyaté, Abdrahamane Sangaré, Oumar Diawara, MDL Louis Pascal Sangaré, ont engagé une patrouille dans le secteur. Ils vont croiser sur leur chemin,  Yaya Diarra, Bourama Ballo et Cheickna Issa Ballo à bord d’un véhicule Peugeot 406.

Lorsque les gendarmes ont voulu procéder à la fouille du véhicule, les brigands n’ont pas obtempéré à leurs injonctions. Dans leur fuite, ils ont tiré à bout portant sur un jeune du nom de Boubacar Coulibaly. La balle du fusil est allée se loger dans le pied de Boubacar Kéita.

Alors qu’ils se croyaient en territoire conquis, Yaya Diarra, Bourama Ballo et Cheickna Issa Ballo sont tombés dans le piège tendu des éléments au poste commandés par adjudant-chef Tahirou A. Maïga, Boubacar Kouyaté, Abdrahamane Sangaré, Oumar Diawara, MDL Louis Pascal Sangaré.

A l’interrogatoire, le présumé redoutable groupe de malfaiteurs n’a pas reconnu les faits à lui reprochés. Les malfrats se sont contentés de dire qu’ils venaient d’une visite chez un ami. Ce dernier, interpellé aux fins d’enquêtes supplémentaires, a indiqué aux gendarmes que leur dernière rencontre remontait à trois mois.

Les enquêtes préliminaires ont révélé que le véhicule Peugeot 406 est pour un client de l’employé de Yaya Diarra du nom de Moussa Kanté. Plusieurs objets ont été trouvés dans le véhicule dont un béret militaire et une importante somme d’argent.

Des pistes sont en train d’être explorées par la gendarmerie pour situer les complicités externes et internes de cette affaire. L’officier de police judiciaire, commandant de la BT, Lassana Tamba Kéita, a réaffirmé la détermination de ses éléments et de la cellule de surveillance locale à combattre l’insécurité qui interpelle tous.

La justice s’est saisie du dossier.

Bréhima Sogoba


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here