Taux de participation des élections communales: La commune de Nchawajji bat le record

24

Pendant que certains barons du RPM perdent la confiance des populations, la commune de Nchawajji montre la barre haute avec un taux de participant de 60 %. Le RPM s’impose avec 20 conseillers sur les 23.
La tenue des élections communales, le 20 novembre dernier a fait plus de peur que du mal. Les partis politiques de l’opposition et les plus sceptiques avaient décrié la situation sécuritaire pour demander au gouvernement de repousser les élections communales en vain.

Ainsi, au Nord où le risque était grand, la commune de Nchawajji a enregistré le taux de participation le plus élevé au Mali.

La situation sécuritaire dans le Nord de notre pays rendait difficile, voire impossible de tenir des élections locales dans le septentrion.

Pour bon nombre de gens, même si l’Etat parvenait à les organiser, un taux de participation élevé était incertain à cause de la situation sécuritaire dégradante et du risque d’enlèvements des agents électoraux par des bandits armés.

Mais à la grande satisfaction des Maliens, le scrutin a pu se tenir sur l’ensemble du pays notamment au Nord où certaines communes ont enregistré un taux de participation important. Il s’agit de la commune de Nchawajji dans la région de Gao qui bat le record national du taux de participation et cela en bonne collaboration avec les différents groupes armés :

Plateforme, CMA et MSA.

Dans cette commune de Nchawajji, l’alliance RPM-ADEMA-PASJ a raflé les 23 conseillers RPM comme tête de liste alliance. Le RPM avec 20 conseillers et l’Adema 03 conseillers. Le maire élu Rissa Ag Mohamed très ému, à remercié le gouvernement malien et singulièrement le ministère de l’administration territoriale pour la qualité du travail abattu pour rendre possible ce scrutin.

Il a par ailleurs, placé son mandat sous le signe de la réconciliation et du retour définitif de la paix au Nord.

Quant à Baber Gano, secrétaire, général du BPN RPM, la commune de Nchawajji vient de montrer aux yeux du monde que le parti RPM, resté la première force politique au Mali, bien que l’objectif des 5000 conseillers nationaux n’ait pas été atteint, le RPM peut se sentir fier avec ses 2598 conseillers et plus de 200 maires.

A.B
Source: L'Observatoire

Source : aBamako

aBamako