Mamadou Lamine Coulibaly, procureur général près la cour d’appel ‘’ Nul ne se sent dorénavant en sécurité…’’

62

Hier, lundi 28 novembre 2016, la deuxième session ordinaire de la cour d’assise de Bamako a ouvert ses portes. Cette session durera jusqu’au 28 décembre 2016. Il est inscrit au rôle 75 affaires concernant 120 accusés dont 07 femmes, 57 accusés sont sous mandat de dépôt. La nature des crimes est entre autre : pédophilie, viol attentat à pudeur, association de malfaiteurs, vols qualifiés, faux usage de faux, assassinat, meurtre, coups mortels, infanticide, terrorismes, trafic de drogues et corruption. Dans son réquisitoire, le procureur général près la cour d’appel de Bamako, Mamadou Lamine Coulibaly a fait savoir que de grands bandits agressent de plein jour des citoyens pour leur dépouiller de leurs biens au vu et au su de tous. « Nul ne se sent dorénavant en sécurité », a-t-il dit.

La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le premier président de la cour d’appel de Bamako, Mahamadou Berthé, en présence des conseillers, assesseurs et greffier, du bâtonnier, et l’ensemble de la famille judiciaire. Selon le procureur général près la cour d’appel de Bamako, 75 affaires sont inscrites au rôle concernant 120 accusés dont 07 femmes, 57 accusés sont sous mandat de dépôt. Avant d’ajouter qu’il y’ a eu des atteintes contre les mœurs, des atteintes contre les biens et les atteintes contre les personnes. « La recrudescence des vols à main armée dans notre ressort a atteint de nos jours des proportions très inquiétantes.

De grands bandits agressent de plein jour des citoyens pour leur dépouiller de leurs biens au vu et au su de tous ; Nul ne se sent dorénavant en sécurité ; Dans ce contexte, le Parquet Général de la Cour d'Appel de Bamako a rencontré les Procureurs de la République, les Chefs d'unité d'enquête et leur Chefs de Brigades de Recherches pour dégager une synergie d'actions afin d'éviter que ces grands bandits qui terrorisent les populations ne puissent échapper à la justice », a souligné le procureur général. Il a déploré l’attaque récente d’un client d’Ecobank.

C'est pourquoi, il invita la Cour à réprimer avec rigueur les criminels qui seront déclarés coupables. « Vous l'avez remarqué, sur le rôle 30 affaires concernent les atteintes aux mœurs et il s'agit des violences sexuelles sur des femmes, Cela nous interpelle ; je vous demande d'examiner ces affaires avec la plus grande attention et d'entrer en voie de condamnation sévère contre les auteurs de telles violences.

Les femmes innocentes ont besoin de la protection de la justice », a indiqué Mamadou Lamine Coulibaly. Enfin, il a demandé aux assesseurs à suivre avec attention les débats et d’exprimer leur opinion en toute responsabilité au moment des délibérations. Quant au bâtonnier de l’ordre des avocats, Seydou Sidiki Coulibaly, il a souhaité que la justice qui sera distribuée soit à hauteur de souhait. Pour sa part, le premier président de la Cour d’appel de Bamako, Mahamadou Berthé a fait savoir que la présente session de la cour d’assise s’ouvre dans un contexte fortement dégradé.

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here