Le triomphe de la Révolution cubaine est l’événement le plus marquant de l’histoire de l’Amérique latine du XXe siècle

67

Fidel Castro demeurera comme l’une des figures les plus controversées de cette période. Néanmoins, même ses plus farouches détracteurs reconnaissent qu’il a fait de Cuba une nation souveraine, indépendante, respectée sur la scène internationale, aux indéniables réussites sociales. Il restera à jamais comme le symbole de la dignité nationale qui s’est toujours aligné aux côtés des opprimés et qui a apporté son soutien à tous les peuples qui luttaient pour leur émancipation.

Sa longévité au pouvoir est liée principalement au soutien sans faille du peuple cubain qui a toujours fait bloc derrière son Chef. Cuba est un pays où Blancs et Noirs sont à égalité et cela depuis le 1er janvier 1959 à l’arrivée des Castro au pouvoir. À cet titre et grâce à sa coopération avec le Mali en 1966, un groupe de jeunes artistes, dont fait partie Boncana Maïga, part pour des études à Cuba. Plus de 500 jeunes maliens, des cadres actuels, ont bénéficié des bienfaits de la révolution cubaine.

Cuba sous Fidel, c’est un peuple sans analphabète. C’est la  baisse de la mortalité infantile de 42% à 4%. Cuba, c’est le pays avec le plus grand taux de médecins par habitant au monde. Cuba sous Fidel Castro, c’est la plus grande faculté de médecine du monde, avec 1500 médecins étrangers formés par an, soit 25.000 médecins diplômés de 84 nations. La révolution cubaine, c’est plus de 30 mille médecins qui collaborent dans plus de 68 pays du monde. Cuba, c’est le seul pays latino-américain sans malnutrition infantile. C’est aussi le seul pays latino-américain sans problème de drogue. Aucun enfant cubain à cuba ne dort dans la rue. Cuba, c’est 79 ans d’espérance de vie à la naissance. Cuba, c’est des vaccins contre le cancer, le seul pays qui a éradiqué la transmission mère-enfant du VIH. Cuba, c’est le plus grand nombre de médailles olympiques d’Amérique latine.

Il n’est pas donné à tout le monde d’avoir 90 ans, et de jouer un rôle dans l’histoire du monde. Commandante en jefe, le monde se rappellera de toi, l’Afrique également. Les hommes comme fidèle ne meurent jamais. Fidel est en chacun de nous. Fidel ta bataille des idées reste la meilleure bataille. Hasta siempre comandante en jefe.

Aïssata Ibrahim MAÏGA


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here