Sommet Afrique-France: L’Opération Bozos lancée

41

Le Comité national d’organisation du Sommet Afrique-France a lancé l’opération de nettoyage des berges du fleuve Niger dénommée « opération Bozos ». La cérémonie de lancement a eu lieu le 26 novembre dernier au Palais de la culture Amadou Hampaté Bah, sous la présidence de Mme Keita Aminata Maïga, épouse du chef de l’Etat et de plusieurs hauts cadres.

Cette cérémonie qui consacre le lancement de l’opération de nettoyage des berges du fleuve Niger a réuni au bord du fleuve Djoliba, l’ensemble des acteurs impliqués dans la gestion des nos fleuves. Il sera exécuté par plus de 200 jeunes formés pour la circonstance par le Comité d’organisation du Sommet Afrique-France.

Mme Keita Aminata Maïga a d’abord pointé du doigt le courage qu’éprouvent ces jeunes bénéficiaires de la formation vis-à-vis de la présente activité qu’est « l’opération Bozo ». Elle a ensuite insisté sur le bon usage du matériel nettoyage du fleuve (brouettes, pelles, des gilets de sauvetage, chaussures etc.) offert par le gouvernement.

Le maire sortant de la commune V Boubacar Bah, après avoir souhaité la bienvenue à tout le monde a souligné que cette opération procure un meilleur avenir à notre capitale. Il a lancé un appel à tous les maires de Bamako de s’y impliquer davantage : «La propreté de Bamako passe obligatoirement par la propreté du fleuve Niger, Bamako ne serait jamais propre tant que ce fleuve est sale » a indiqué le maire Bah.

Le ministre de l’Environnement a centré son allocution sur le sauvetage et la sauvegarde de ce fleuve qui a toujours été une des richesses primordiales de notre pays. Elle a ensuite rappelé que ce fleuve nous a réunis depuis des millénaires et que nos anciens ont toujours été reconnaissants envers ce fleuve : « voila pourquoi ils l’ont dénommé à juste titre Djoliba ; mais notre génération de par son indifférence, j’allais dire son ingratitude, a tendance à le négliger » a-t-elle ajouté.

Dr. Abdallah Coulibaly, président du CNOSAF a souligné l’importance que peux avoir ce fleuve avant, pendant et après le sommet. Selon lui, l’eau attire beaucoup de touristes et les touristes apportent de la richesse : « l’eau c’est la vie ».

La rencontre a pris fin par des prestations Bozo-Somono et une course de pirogue

Amadou Kodio
Source: La Lettre du Mali

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here