Procès du Gal Amadou Haya Sanogo et compagnons : Les hommes de « bronze » contre les hommes « d’argent » ?

72

Même s’il y a des Hommes pour réfléchir, d’autres pour agir, proche des animaux, bêtes et d’autres de classe supérieure, nous, dans notre conception, nous refusons de qualifier le peuple d’Hommes de ‘’bronze’’. C’est en cela que dans notre cas, la classification du philosophe ne tient pas.

Rappelez-vous comment les choses se sont dégénérées en mars 2012. Juste une mutinerie se transforma en coup d’Etat après une légère séquestration du General Ministre de la défense de l’époque et cela, au moment où se tenait un conseil des ministres, le mercredi 21 mars 2012, le dernier conseil des ministres du président ATT. Le reste est connu de tous.

Juste après le « coup d’Etat », les différents types de bronze se coalisent pour attendre les hommes en argent qui sont les diplomates, les hommes politiques, hommes d’affaires et hommes religieux. Tous accourent vers ces hommes qualifiés de bronze à qui la démocratie a donné le droit de tuer d’autres hommes sous la loi. Les messages des autres hommes d’argent étaient les plus ambigus possibles. Chacun était devenu sauveur ou messie pour certains.

Pour les religieux : C’est eux qui détiennent la voie divine de la paix, tu ne tueras point, mais si tu as déjà tué, Dieu te pardonnera, si tu fais des sacrifices et en légitime défense (croisades et guerres saintes pour les uns et les autres).

Pour les opérateurs économiques : Ils ne faisaient que des affaires, mais ont contribué en offrant à la junte la logistique et l’argent. Pour certains, c’était pour se protéger en se démarquant du régime défunt et pour d’autres, c’était le bon d’investissement en vue de récolter des marchés juteux futurs et développer l’économie malienne. Tous ont collaboré et bien conseillé la junte sans être complice selon eux.

Pour les politiques et politiciens : Certains pensent que c’est l’air de l’âge d’or qui a soufflé et il ne faut pas perdre du temps, faisons vite pour noyer ces jeunes hommes de bronze et faire briller l’esprit d’or, la démocratie. Ces derniers ont donné toutes sortes de conseils. Pour d’aucuns, il faut remettre le pouvoir à la normale et faire revenir ATT et pour d’autres, surtout ceux qui étaient à l’Assemblée Nationale, ils ont juste dit, le vin est tiré, il faut le boire sans se saouler.

Quant aux syndicalistes, surtout les deux principales centrales, ils se sont mis dans la position apparente de soutenir le peuple pour leur repositionnement national, marches sur marches avaient animé leurs structures qui doivent défendre les conditions de vie dit-on des membres.

Voilà comment les hommes dits de bronze, militaires, ont été noyés pour un trop plein de conseils et d’informations, sous la pression de certaines représentations diplomatiques. Ils ont craqué et tenté de devenir, sous un complexe voilé, des hommes en argent, sans en avoir les caractéristiques souvent sataniques et sans éthiques de ces pouvoirs.

Vous voyez, dans ce contexte flou, à qui la faute dans ce carnage de Diago et autres, des bérets rouges, verts ou bronze ? Aujourd’hui, les hommes de bronze peuvent regretter de ne pas pouvoir écouter et entendre les conseils car, ils n’avaient pas les capacités acquises, d’où des crimes involontaires et même inconscients.

Quid des deux élections qui se sont passées pendant ces tueries, où les soutiens politiques des hommes de bronze étaient partout diriger vers des choix clairs et nets et chaque homme de bronze était partout dans son village d’origine pour faire la campagne pour certains hommes d’argent, qui ont gagné les deux élections. Il y a des formules mathématiques qu’on peut juste poser pour s’orienter : Hommes de Bronze+ Hommes religieux+ Hommes d’argent (certains)= Président élu et députés élus.

Autre président élu= Hommes d’argent- Hommes de bronze- hommes religieux. Ces deux équations peuvent résumer la situation mettant les uns et les autres face à la lutte contre l’impunité au Mali et, à la non reconnaissance d’un soutien politique conscient ou inconscient.

Face à cette situation, je ne suis ni un homme de bronze ni un homme d’argent ni autre chose, mais juste un homme et je dis ceci : Pour un Mali apaisé et réconcilié avec lui-même, il faut que ce procès soit un véritable espace de vérité et de réconciliation. Car, une complicité générale a prévalu et a poussé les autres aux crimes, la condamnation de Sanogo et autres est la véritable condamnation des autres hommes d’argent ici-bas où à l’au-delà.

Paix aux âmes de nos frères et sœurs disparus que l’on doit déclarer martyrs !

SDF

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here