Procès Amadou Haya Sanogo: IBK ordonne de conduire tous les témoins devant la cour

66

Sur ordre du président de la République Ibrahim Boubacar Keita, tous les officiers supérieurs de l’armée, cités comme témoins ont été conduits à Sikasso. Ainsi, le chef d’état major général des armées, le général Didier Dackouo; le chef d’état major particulier du président, le colonel major Oumar Daou dit Baron etc.; ont tous été conduits à Sikasso sous escorte des éléments du Peloton d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (PIGN). Quant à l’ancien président Dioncounda Traoré et le célèbre prêcheur Chérif Ousmane Madani Haidara, ils ont eux aussi accepté d’aller témoigner.

Renvoyée pour ce mercredi en raison de l’absence des témoins, l’audience d’Amadou Haya Sanogo et coaccusés pourra reprendre. En effet, comme promis, le parquet a réussi l’exploit avec l’aide du président de la République. IBK a rassemblé la majeur partie des témoins et les a transporté à Sikasso. Conformément aux instructions de la Cour qui avait demandé au parquet de faire comparaître les témoins cités, au besoin par la force. Ainsi, toute la journée du mardi 6 décembre 2016, on a assisté à un ballet entre le département de la justice et celui de la défense. Après plusieurs heures de tractations, le parquet à travers le ministère de la justice, appuyé en cela par IBK, a réussi à rassembler tous les officiers supérieurs de l’armée cités comme témoins dans le procès Amadou Haya Sanogo.

Dans la nuit du mardi, tous ces officiers supérieurs de l’armée, cités comme témoins dans le dossier ont été mis dans un mini-bus et conduits à Sikasso. Le mini-bus a été escorté par des éléments du Peloton d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (PIGN). Parmi ces officiers supérieurs, se trouvent le chef d’Etat major général de l’armée, le général Didier Dackouo; le chef d’état major particulier du président de la République, le colonel major Oumar Daou dit Baron etc. Selon nos informations, Chérif Ousmane Madani Haidara qui a accepté volontairement d’aller témoigner s’est lui aussi rendu à Sikasso. Il serait avec l’ancien Président Dioncounda Traoré. Vu que les témoins, durant tout le procès doivent être présents à Sikasso, la question est de savoir, comment la Cour pourra y maintenir Chérif Ousmane Madani Haidara qui célèbre à Bamako, le 11 décembre prochain, le Mouloud (naissance du Prophète Mahomet PSL). Tout compte fait, cette comparution des témoins est une nouvelle victoire des avocats de la défense.

Abdoulaye Guindo


Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here