Pour une vraie réconciliation nationale : Choguel K Maiga président du parti MPR propose d’organiser le retour d’ATT et réconcilier l’Armée

49

Dans son allocution lors de la cérémonie d’ouverture du 5ème congrès ordinaire de son parti ce samedi 10 décembre , M. Choguel K Maiga, président du MPR ( Mouvement Patriotique pour le Renouveau), a touché à toutes les questions sensibles du pays. Il a aussi proposé des pistes pour une ‘‘vraie réconciliation nationale’’.
‘‘Sans réconciliation , pas d’union nationale . Or, sans union nationale pas de solutions viables au principal danger qui guète notre pays : Le risque réel de remise en cause de son unité et sa partition’’ a dit M. Choguel K Maiga sous cette tribune. Pour lui, les hautes autorités du Mali ‘‘pourraient prendre deux initiatives qui sont de nature à décrisper la situation politique’’.

La première de cette initiative, explique M. Maiga, concerne l’ancien président de la République Amadou Toumani Touré : ‘‘Nous pensons sincèrement qu’aujourd’hui, sauf pour raison de sécurité personnelle, son exil forcé ne sert en rien les intérêts supérieurs de la nation. Au contraire une organisation ordonnée de la CEDEAO qui avait supervisé son départ en exil , grandirait notre pays’’, a dit le président du parti MPR parlant toujours de la première initiative.

Quand à la 2ème initiative, et toujours selon Dr Choguel K. Maiga, elle concerne la gestion des conséquences du conflit sanglant ayant opposé des composantes de l’armée malienne suite au contre coup d’Etat d’Avril 2012 . Aux dires de l’ancien ministre de la communication , ces évènements ont laissé une profonde déchirure au sein de l’armée : ‘‘La justice a été saisie des suites de cette affaire, un procès est en cours. Quelle que soit l’issue du procès, après le verdict, nous estimons que le président de la République pourrait prendre des initiatives fortes allant dans le sens de l’apaisement total et d’une réconciliation définitive au sein de notre armée’’ , a dit sous cette tribune M. Choguel K Maiga.

Toute fois, le président du MPR estime que ces questions peuvent trouver des solutions définitives pour favoriser l’avènement d’une atmosphère d’apaisement général, de confiance et de pardon réciproques dans la société malienne. D’où toute nécessité pour les responsables du parti du panthère de prendre sur eux la responsabilité de parler ouvertement et clairement de ces sujets sensibles.
Pour la même occasion le MPR , par la voix de son président, a réitéré son soutien aux actions du président de la République.

Djibi Samaké

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here