Sénégal : Gestion de l’école Yavuz Selim retirée de la “secte” Gülen

57

Les pays de la sous-région finiront-ils tous par prendre l’exemple de la Guinée et du Sénégal, entre autres, pour se démarquer de la secte de Fethullah Gülen en mauvais termes avec le gouvernement d’Erdogan depuis le coup d’état ? Tout semble l’indiquer.

D’après une source très connectée, « l’intention du gouvernement d’Erdogan n’a jamais été de de fermer l’école mais d’en retirer la gestion à une organisation sectaire de peur que l’idéologie gülenniste gâche les bonnes relations de coopération avec le Sénégal ». D’ailleurs ce dernier pays n’a fait que « suivre les pas de la Guinée et d’autres Etats de la sous-région » qui ont voulu s’écarter d’une organisation « subversive » cherchant à « endoctriner des jeunes qui ne cherchent que le savoir ».

Ankara qui vient d’avoir gain de cause pour que la gestion de la prestigieuse école Yavuz Selim soit retirée des mains de la « secte » Gülen, serait en train de mettre en place « le meilleur encadrement qu’il soit afin que les intérêts des élèves sénégalais et de leurs parents soient sauvegardés », confie ce parent d’élève qui se dit « rassuré » par les mesures prises.

Dans les autres pays qui ont pris la même décision que le Sénégal, les écoles jadis gérées par la « secte » sont désormais placées sous la supervision et l’administration d’une Fondation de renommée internationale appelée Maarif qui a déjà fait ses preuves dans la promotion d’un enseignement de qualité et le culte de l’excellence.

« Le Sénégal serait en train de travailler avec les autorités turques pour que les élèves ne soient pas lésés et que la gestion de l’école soit confiée à une structure sérieuse et soucieuse de l’avenir des enfants sénégalais », confie une source très informée de la capitale sénégalaise.

Correspondance particulière


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here