Santé : Au Mali, par an, 368 femmes meurent en donnant la vie

133

Selon l’Organisation mondiale de la santé(OMS), la situation sanitaire du Mali est préoccupante, malgré un bon système d’organisation de la santé. L’heure est donc à la mobilisation pour l’organisation onusienne qui a dévoilé jeudi dernier (15 décembre 2016) sa stratégie de coopération avec le Mali pour les 5 prochaines années.

La situation sanitaire du Mali est marquée par des épidémies fréquentes parmi lesquelles on peut citer la méningite dans le district de Ouelessebougou. La rougeole est observée dans les régions de Kidal, Gao, Tombouctou et les districts de Kita et Macina. La fièvre jaune est fréquente dans les régions de Kayes et Sikasso, tandis que des cas suspects de la fièvre de la Vallée du Rift sont signalés dans la région de Menaka.

Le tableau des indicateurs clé de santé est noir, avec un taux de mortalité maternelle de 368 pour 100 000 naissances vivantes. Le taux de mortalité néonatale est de 35 pour 1000 naissances vivantes, alors que l’espérance de vie à la naissance est 55,6 ans. Nonobstant un indice de pauvreté de 47, 2 pour cent, il est possible de renverser cette triste situation, selon Dr. Lucien Manga, le représentant de l’OMS au Mali.

C’est pourquoi l’OMS a voulu adopter une stratégie de coopération avec le Mali, un plan présenté lors d’une rencontre d’échanges le 15 décembre 2016. Il s’agissait, entre autres, d’impliquer tous les acteurs, en raison de l’exigence de nouvelles normes du dialogue politique en matière de santé. Autre objectif  de la rencontre: permettre une prise en compte des domaines d’intérêts de tous les partenaires.

Ce que l’OMS veut est une stratégie basée sur le système mis en place par les autorités maliennes comme les mécanismes de gouvernance existant depuis plusieurs décennies. Mais la disponibilité des soins reste limitée par le manque de personnel. La densité moyenne des professionnels de santé pour 10 000 habitants est 1, 6 alors que l’OMS recommande 23.

Soumaila T. Diarra


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here