29 choses que vous devez savoir sur Salif Keïta

61

Buteur vedette, dribbleur fou, véritable star de l'AS Saint-Étienne, mais que sait-on vraiment de Salif Keïta ?

1- Salif Keita est issu d'une famille de onze enfants, neuf hommes et deux femmes. Le bon nombre pour faire une équipe de football. Il a d'ailleurs amené l'un de ses frères avec lui à Saint-Étienne, mais ce dernier n'a jamais réussi à percer.

2- Famille toujours, l'ancien buteur des Verts est le cousin de l'ancien Lensois Sidi Keita. Mais aussi l'oncle de Seydou Keita et de Mohamed Sissoko. Que des esthètes.

3- Salif Keita traîne son surnom de Domingo depuis ses dix ans. Alors qu'il se baladait avec ses potes devant un cinéma, il tombe nez à nez avec une affiche de film où figure le nom de Domingo. Il n'en faudra pas plus pour que ses amis le surnomment ainsi.

4- Professionnel à seize ans au Real Bamako, il enchaîne les bonnes performances, au point de connaître une première sélection avec le Mali, entraîné alors par Ben Oumar Sy. Intouchable.

5- Alors qu'il n'avait jamais quitté son Mali natal, l'attaquant de seize ans s'envole pour l'Indonésie et Jakarta pour jouer son premier match avec les Aigles.

6- Il a atteint la finale des deux premières Ligue des champions africaine, alors nommée Coupe des clubs champions africains, pour deux défaites. Une première fois avec le Stade malien en 1965, puis l'année suivante avec l'AS Real Bamako. Deux clubs qui n'ont depuis plus jamais atteint ce stade de la compétition.

7- Avant de flamber en Europe grâce à son talent balle au pied, le petit Salif mettait la misère, ballon en main, lorsqu'il jouait au handball.

8- C'est un certain Charles Dagher, un Libanais vivant à Bamako, qui est à l'origine de l'arrivée de Keita à Saint-Étienne. Ce grand supporter des Verts a envoyé des dizaines de lettres pour vanter les mérites de cet attaquant aux statistiques exceptionnelles. Convaincus, les dirigeants de Sainté le contactent pour lui faire passer un test.

9- Son arrivée en France fut un long et dur périple. Le Mali refusant qu'il exporte son talent de footballeur en Europe, Keita se rend au Liberia pour rejoindre Paris. À Monrovia, avant de prendre l'avion, il se fait agresser et voler tout son argent.

10- Arrivé à Saint-Étienne deux jours avant la date prévue, l'attaquant malien n'est pas venu les mains vides,

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here