Gestion domaniale et foncière : Le ministre Bathily au Congo-Brazzaville pour s’inspirer de l’expérience de ce pays

101

Le ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières, Me Mohamed Ali Bathily était en tournée du 3 au 10 décembre dernier en Côte-D’ivoire et au Congo Brazzaville pour un partage d’expériences en matière de gestion foncière et domaniale.
En Côte-D’ivoire, plus précisément à Abidjan où le ministre a commencé sa visite, il était plus question de la réforme au niveau de la ‘’Maison du Mali’’ à Abidjan et la mise en place d’une nouvelle équipe de gestion. Après un séjour de deux jours sur la terre ivoirienne, le ministre a poursuivi sa visite au Congo Brazzaville où il a été reçu par le Premier ministre Congolais à qui il a exprimé vouloir s’inspirer de l’expérience de ce pays en matière de gestion foncière et domaniale.
Ainsi, le ministre Bathily est son homologue congolais des Affaires Foncières et du Domaine Public, Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou ont procédé à la signature d’un mémorandum d’intention en matière de coopération foncière et domaniale dans le but de conjuguer leurs efforts pour définir un cadre commun de coopération dans ce domaine sur une base durable.
Il a été convenu entre les parties de procéder à des échanges réguliers d’informations, de promouvoir la coopération entre les ordres des géomètres des deux pays, d’œuvrer ensemble dans le secteur foncier et domanial, de promouvoir les actions de partenariat entre les entreprises et les sociétés d’ingénierie foncière. Mais aussi, de soutenir la coopération entre les secteurs privés des deux pays concernés par les questions foncières et domaniales.
Pour la mise en œuvre de ce mémorandum, il a été décidé selon des sources proches du Ministère des Domaines, de mettre en place un comité de suivi regroupant trois (3) représentants par pays. Après la signature officielle du mémorandum, le ministre Bathily a salué la disponibilité des autorités congolaises. Avant de rappeler les liens étroits de coopération entre le Mali et le Congo Brazzaville depuis les premières heures des indépendances. Et de se réjouir des avancées enregistrées par le pays hôte en matière de gestion foncière et domaniale.
« J’ai compris que vous avez des expériences poussées en matière de financement du cadastre. Vous avez un fonds du cadastre. Ce qui est un problème pour nous au Mali, un pays très vaste avec 1.241.000 km2. Il faudrait répertorier la terre. Depuis les années 60, nos économies ont connu ces difficultés-là », a-t-il dit.
Avant de poursuivre : « vous ne verrez pas un pays du Nord développé qui ne prenne pas en compte, dans son Produit Intérieur Brut, la terre. Nos économies ignorent ce que c’est que la terre et donc limitent notre accès au crédit. D’où, la faiblesse du pouvoir d’achat et de notre possibilité d’accès au crédit international, alors que la terre est un bien économique clair et net ».
Abondant dans le même sens, le ministre congolais Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou dira que cette rencontre est une occasion pour renforcer les liens d’amitié qui existent entre le Mali et le Congo-Brazzaville. Mais aussi, dans ce qu’ils ont à faire dans les missions qui leur ont été confiées par leurs chefs d’États respectifs dans l’intérêt de leurs populations.
Une parcelle offerte au Mali pour le siège de sa représentation diplomatique
Cette rencontre a été marquée par une très bonne nouvelle pour le Mali. Il s’agit de l’octroi par les autorités congolaises au Mali, d’une parcelle pour la construction du siège de la représentation diplomatique du pays à Brazzaville.
Après sa rencontre avec les autorités congolaises, le ministre Bathily et sa délégation ont rencontré les Maliens vivant sur place avec lesquels, ils ont discuté de certains sujets concernant la vie de la nation.
Modibo Dolo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here