Pour incapacité d’assurer la sécurité au Mali : L’opposition dépose une motion de censure contre le gouvernement de Modibo Keïta

70
Pour incapacité d’assurer la sécurité au Mali : L’opposition dépose une motion de censure contre le gouvernement de Modibo Keïta

Rebelote. Après avoir déposé une première motion de censure contre le gouvernement de Moussa Mara en juin 2014, l’opposition parlementaire, aujourd’hui renforcée par l’arrivée du groupe Adp-Mali/Sadi, vient de déposer une motion de censure contre le gouvernement actuel. En effet dans le cadre de la session ordinaire d’octobre 2016 de l’Assemblée nationale du Mali, l’intergroupe parlementaire de l’opposition malienne (Vigilance Républicaine et démocratique (VRD) et l’Adp-Maliba/sadi) a déposé le vendredi 16 décembre 2016 une motion de censure contre le gouvernement de la République du Mali dirigé par le premier ministre Modibo Keïta.

L’opposition parlementaire motive sa motion de censure par trois faits essentiels à savoir : le consentement du Gouvernement d’autoriser l’Union Européenne à refouler des maliens de l’extérieur, l’incapacité du gouvernement malien d’assurer la sécurité des personnes et des biens et l’incapacité du gouvernement malien d’organiser des élections communales crédibles et sur toute l’étendue du territoire nationale. Cette motion signée par 18 députés sera débattue et « votée » le mercredi 21 décembre 2016 à l’hémicycle.

« Nous soussignés venons, par la présente en application des articles 78 et 80 de la Constitution du Mali en vigueur et conformément à l’article 96 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, déposer une motion de censure contre le Gouvernement du Premier Ministre Modibo Keita pour les motifs suivants : consentement du Gouvernement à autoriser l’Union Européenne à refouler des maliens de l’extérieur ; incapacité à assurer la sécurité dans le pays notamment en accusant un retard injustifié pour la préparation et l’adoption d’une loi d’orientation sur la sécurité et au demeurant en ne dotant pas conséquemment les forces de sécurité pour leur permettre de faire face au péril sécuritaire ; incapacité à organiser des élections communales crédibles et sur toute l’étendue du territoire nationale ». Cette motion de censure déposée le vendredi 16 décembre 2016 à l’Assemblée nationale est signée par 18 députés des groupes parlementaires VRD et Adp-Maliba/Sadi. Ladite motion sera débattue et « votée » le mercredi 21 décembre 2016, c’est-à-dire après demain à l’hémicycle. Les 18 députés qui ont signé la motion de censure sont entre autres : Mody N’Diaye (VRD), Alkaïdi Mamoudou Touré (VRD), AdamaKanè (VRD), Seydou Diawara (VRD), Abdoul Malick Diallo (VRD), BréhimaBéridogo (VRD), Cheik Oumar Konaté (VRD), AbibouSofara  (VRD), Amadou Cissé (VRD), Bakary Woyo Doumbia (VRD), Bakary Diarra ( ADP-Maliba/SADI), Kalilou Ouattara  (ADP-Maliba/SADI), Soiba Coulibaly (ADP-Maliba/SADI), Mamadou Doumbia  (ADP-Maliba/SADI), Adama Paul Damango (ADP-Maliba/SADI), Nanko Amadou Mariko (ADP-Maliba/SADI), Amadou Thiam (ADP-Maliba/SADI), Mamadou Alpha Diallo (ADP-Maliba/SADI).

AguibouSogodogo


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here