«integrity idol Mali» : Cultiver l’intégrité comme socle du changement souhaité par les Maliens

52

Lancé il y a quelques mois à l’initiative de l’ONG Accountability Lab au Mali, dont le Directeur pays est notre jeune confrère Moussa Kondo, «Integrity Idol» touche à sa fin avec la désignation du Lauréat le 23 décembre 2016. Il s’agit d’une campagne visant à promouvoir l’intégrité et l’excellence dans les services publics en identifiant des cadres et agents qui s’illustrent par ces valeurs. Cette initiative entre dans le cadre d’une campagne mondiale dirigée par les citoyens à la recherche des fonctionnaires honnêtes et intègres. Les cinq finalistes de la campagne malienne ont été présentés aux médias lors d’une conférence de presse animée le 13 décembre dernier par M. Kondo, la représentante du jury (Mme Niama Koné de l’UNTM) et des partenaires.

«Combattre la corruption par des initiatives, des valeurs. Promouvoir l’excellence dans l’administration publique des femmes et des hommes qui se battent au quotidien» ! Tels sont, entre autres, les principaux objectifs d’Integrity Idol Mali selon Moussa Kondo, Directeur pays de l’ONG Accountability Lab.

Lancée il y a quelques mois, cette campagne de promotion de l’intégrité comme facteur de performance dans les services publics maliens tire vers la fin. En effet, un jury indépendant a désigné les 5 finalistes sur 30 candidats tirés d’une présélection.

Avant cette phase (présélection), des bénévoles du projet ont voyagé à travers le Mali pour rassembler des candidatures de citoyens et ont organisé des rencontres publiques pour susciter un débat national autour de l’intégrité et la nécessité d’avoir des agents publics honnêtes, intègres et plus efficaces.

Les agents des services publics finalistes ont été présentés à la presse le 13 décembre dernier à travers des vidéos réalisées dans leur environnement socioprofessionnel. Et pour désigner le lauréat de cette première édition, un vote est organisé par SMS (79 19 10 10) et sur les réseaux sociaux.

Ces agents de l’Etat évoluent dans les domaines divers à travers le Mali. Ainsi, Drissa Koïta est administrateur du Développement social à Bamako, Mme Samaké Marie Louise Kéita est infirmière au service de santé des armées de Sikasso ; l’Adjudant Issa Chérif Dia est du service des Ressources humaines du ministère de la Défense et des Anciens combattants ; Mme Maïga Aminata Maïga est enseignante à Ségou et Seydou Djourté est aussi enseignant et directeur de l’école fondamentale de Cholabougou dans la région de Koulikoro.

«Ces hommes et femmes méritent d’être célébrés et visibles afin d’être une référence pour leurs collègues et les futures générations», a souligné Moussa Kondo.

«Le portrait des cinq finalistes est diffusé à la télévision nationale et sur d’autres chaines de télévisions et radios partenaires pendant une semaine. Cela crée du coup un débat national en ligne et hors ligne sur l’intégrité et l’honnêteté. A partir des informations sur les 5 finalistes, les citoyens voteront pour leur candidat préféré par SMS et à travers le site Web», a-t-il précisé.

Une noble initiative pour la renaissance des valeurs indispensables au sursaut national

Le Directeur pays d’Accountability Lab a assuré que le vote sera gratuit, mais aucun numéro ne pourra voter qu’une seule fois. «Le gagnant sera couronné le 23 décembre lors d’une cérémonie nationale à Bamako», a précisé M. Kondo.

«Integrity Idol» est une campagne mondiale dirigée par les citoyens à la recherche des fonctionnaires honnêtes et intègres. Ce projet vise à susciter un débat autour de l’idée de l’intégrité et de démontrer l’importance de l’honnêteté, la responsabilité personnelle dans la gestion des affaires publiques et inspirant une nouvelle génération de fonctionnaires plus efficaces et plus honnêtes. «Integrity Idol» a commencé au Népal en 2014, au Libéria en 2015 et avant d’évoluer en campagne mondiale.

La valeur de l’Integrity Idol est le processus, pas le résultat. Il magnifie les individus qui servent le service public avec honnêteté, intégrité et responsabilité. «Integrity Idol» offre une plateforme et crée un débat national autour des idées positives sur le changement que nous aimerions voir et les gens que les citoyens aimeraient qu’ils travaillent au sein du gouvernement en notre nom.

Cette initiative est à saluer d’autant plus qu’elle est noble et pertinente. L’intégrité est le socle de toutes les valeurs de la performance et de l’efficacité. Et c’est un bouclier moral contre des fléaux qui, depuis des décennies, minent notre administration publique à l’image de notre société. Il s’agit, entre autres, de la corruption, de la délinquance financière, la gabegie, l’absentéisme, le népotisme…

Comme l’a défendu M. Doumbia de Global Shapers Community Bamako, un partenaire de la campagne, la décadence des valeurs qui faisaient la renommée de ce pays est liée au fait que «nous avons toujours mis  en avant les mots aux dépens des valeurs, des projets, des idées. Integrity Idol nous permet d’amorcer la démarche contraire».

«Ensemble nous arriverons au changement. Avec de telles initiatives, nous aurons dans peu de temps beaucoup de fonctionnaires intègres engagés au service des usagers, pour la bonne marche de leurs services et le développement de leur pays», a déclaré M. Doumbia lors de la conférence de presse.

«L’ambassade du Canada souscrit pleinement à cette initiative… Aucun pays n’est entièrement exempt de la corruption, y compris le Canada… Le Fonds canadien d’initiatives locales soutient des projets comme Integrity Idol visant à amener les citoyens à avoir confiance en leurs institutions», a pour sa part souligné Mme Miriam Van Nie, conseillère politique à l’ambassade du Canada au Mali.

Les activités de cette campagne ont été réalisées avec l’appui du Fonds canadien d’initiatives locales. Rendez-vous donc le 23 décembre 2016 pour connaître le porte-drapeau de l’intégrité dans les services publics au Mali !

Moussa Bolly


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here