investiture du nouveau maire de la commune I, Mamadou B. Keita : « Il n’y aura plus de laissés-pour-compte au motif de leur appartenance politique »

79

Conformément aux dispositions constitutionnelles, le Maire élu de la Commune I du District de Bamako, Mamadou B. Kéita, et ses adjoints sont officiellement investis, hier lundi 19 décembre 2016.

La cérémonie d’investiture a réuni les 45 conseillers élus de la commune, sous le regard du Conseiller aux affaires juridiques du Gouvernorat de Bamako, Abdrahamane Tangara. Qui, après son discours introductif et lecture de la note d’instruction du ministre relative à l’installation des maires, a cédé le siège au nouveau Maire, au cou duquel l’écharpe tricolore a été fixée. Ainsi, le tout premier mandat de M. Mamadou B Keïta démarre.

Après avoir remercié et félicité le maire sortant et son équipe municipale pour le travail accompli, le tout nouveau premier responsable de la commune I dit apprécier à leurs justes valeurs les efforts qu’ils ont consentis durant leur 10 ans de gestion à la tête de cette structure de la collectivité locale.

« Vous n’avez pas démérité. Je vous en suis reconnaissant, et espère que vos sages conseils ne me feront pas défaut », a lancé M. Keïta.

Obligations de résultat

S’adressant à ses collègues nouvellement élus, le maire Kéita leur a rappelé la portée et l’ampleur de la tâche qu’ils se sont engagés à mettre en œuvre.

«Il n’y aura autre choix que celui de la traversée, je veux dire réussir la mission de développement de notre cité », a-t-il porté à l’attention de ses adjoints.

Aux dires du nouveau locataire de la commune I, rien ne doit être au-dessus de «l’obligation de réussite, et, rien ne sera de trop pour réussir le développement économique et social de la Commune I. De l’éducation à la santé, de l’habitat à la propriété des domaines et de l’économie, tout sera prioritaire pour nous, sans oublier la sécurité des personnes et de leurs biens », a rassuré El Hadj  Mamadou B. Kéita.

Appel aux habitants de la commune

Pour le maire Kéita, la seule détermination du bureau du conseil municipal ne saurait suffire à bâtir la commune.

Cette œuvre est l’affaire de tous, fera-t-il savoir aux citoyens de la commune, qui ne doivent plus être ni spectateurs, ni de laissés-pour-compte, au motif de leur appartenance politique.

«Dès à présent, que chaque habitant de la commune se considère comme étant sur la ligne de front, prêt à apporter dignement sa pierre à l’édification de l’œuvre », a conclu le nouveau maire.

A l’issu du vote du bureau du conseil communal, les cinq postes d’adjoints au maire reviennent respectivement à Oumar Togo du RPM, Alpha Doumbia d’ADEMA-PASJ, Amadou Coulibaly du PRVM Faso Ko, Diakaridia Sangaré de l’ASMA-CFP et à Oumar Diakité du RPM.

Cyril ADOHOUN

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here