Maouloud Ben Kattra Secrétaire Général du Syndicat National de l’Education et de la Culture : « Nous n’irons jamais à Kidal sans notre armée et sans le gouverneur de la région… »

60

Le secrétaire général du Syndicat National de l’Education et de la Culture Maouloud Ben Kattra était devant la presse, le Jeudi 22 Décembre 2016 au siège de l’UNTM, afin de décortiquer les différents points des revendications du syndicat sur la table du gouvernement malien. Maouloud Ben Kattra a dénoncé les multiples maux qui minent le système éducatif du pays ainsi que la « reprise déguisée des cours dans la région de Kidal avec des enseignants dépourvus de pédagogie ». « Nous n’accepterons jamais d’envoyer nos enseignants dans une région dans laquelle leur sécurité ne sera pas assurée par les forces armées maliennes, dans une région où le gouverneur siège à Gao et non à Kidal, nous n’irons jamais à Kidal sans notre armée, sans le gouverneur de la région », a déclaré le secrétaire général du SNEC.

Selon Maouloud Ben Kattra, le Syndicat National de l’Education et de la Culture (SYNEC) s’est toujours battu pour la cause de l’école et de la culture ainsi que des intérêts matériels et moraux de ses militants. Il a souligné qu’au terme de quatre mois d’intenses négociations avec le gouvernement malien sur 74 points, ils sont parvenus à obtenir un résultat remarquable avec 57 points d’accords total portant sur les véritables préoccupations de ses militants, 2 points d’accords partiels et 15 points de désaccords. « Ces résultats ont été atteints grâce au dévouement des militants et militantes du Snec », dit-il. Il a noté que plusieurs combats ont été menés par le syndicat durant l’année scolaire 2016 qui s’achèvera bientôt partant de la formation des enseignants à la vulgarisation du programme de lutte contre le travail des enfants, de l’implantation des clubs anti-travail des enfants et de l’organisation des activités culturelles au profit des enfants etc. S’agissant de la reprise des classes dans la région de Kidal où depuis le début de la crise les enfants sont privés d’école, le secrétaire général du Snec a dénoncé l’attitude du gouvernement du Mali et parle d’une rentrée scolaire déguisée des classes à Kidal. « Nous n’accepterons jamais d’envoyer nos enseignants dans une région dans laquelle leur sécurité ne sera pas assurée par les forces armées maliennes, dans une région où le gouverneur siège à Gao et non à Kidal, nous n’irons jamais à Kidal sans notre armée, sans le gouverneur de la région. C’est depuis la région de Gao que le gouverneur a ordonné la reprise des cours dans la région de Kidal. » Comment veut-t-il que les enseignants se rendent à Kidal alors que lui-même réside à Gao ? », s’interroge-t-il. Il a ajouté qu’à la place des enseignants, le gouvernement a recruté des jeunes qui n’ont pas aptes à enseigner pour aller dispenser les cours aux enfants de Kidal. Ben kattra a fait savoir qu’à la reprise des congés de noël, ils organiseront à Bamako un grand meeting d’information à l’intention des militants et militantes du syndicat et une tournée à l’intérieur pour informer la base des résultats des négociations avec le gouvernement.

Moussa Samba Diallo

Source : aBamako

aBamako