Les maliens de France en colère lors de la visite du ministre des Maliens de l’Extérieur « Sylla démission ! Ibk dégage ! »

21

Les explications du gouvernement lors des séances de l’interpellation et de la motion de censure à l’Assemblée nationale n’ont pas suffit pour convaincre les Maliens de l’intérieur et de l’extérieur. L’accord de réadmission éclabousse le pouvoir IBK. Dépêché en France où le Mali compte plus de 200 000 expatriés, le ministre des Maliens de l’Extérieur Abdramane Sylla n’a pas connu une meilleure fortune. Le vendredi 23 décembre 2016, les Maliens de France ont organisé une marche vers l'ambassade pour protester contre les identifications en vue des expulsions hors Europe. Une délégation a porté le message des manifestants à l'Ambassadeur. L’occupation du consulat par le ‘’Collectif mains propres’’ visait à exiger des services consulaires de qualité et protester contre la mauvaise gestion des services consulaires, dirigés par un affairiste repris de justice qui vient de se faire élire Conseiller municipal Rpm en commune V.

Les manifestants se sont ensuite rendus à Montreuil, où le Ministre des Maliens de l'extérieur Abdramane Sylla avait convié les Maliens de France à une réunion d'informations. Le rendez-vous à pris une heure de retard tant le public nombreux était en tension. Un impressionnant dispositif de sécurité a été déployé avec fouille systématique de chaque participant. Après 2h30 minutes de cacophonie et de d'interruptions permanentes, le ministre n'a pas pu convaincre l'auditoire. Car son discours était le même que celui déjà prononcé devant l'Assemblée nationale, lors des séances d’interpellation du gouvernement et des débats sur la motion de censure. Son insistance à vouloir calmer les esprits a été vaine. Le Ministre Abdramane Sylla a quitté la salle sous les huées et des cris : « Sylla démission ! Ibk dégage ! »

Un ‘’affairiste repris de justice’’ au consulat
C’est après 23h que le Ministre s'est rendu au Consulat occupé par le ‘’Collectif Mains propres’’ dont l'objectif est d'exiger des services consulaires de qualité. Après plusieurs actions sans suite, des membres de cette organisation ont investi les locaux pour exiger la satisfaction de leurs revendications dont la « dissociation carte Nina-passeport ». Là aussi le Ministre Sylla s'est fait sermonner pour la mauvaise gestion des services consulaires, dirigés par un affairiste repris de justice qui vient de se faire élire Conseiller municipal Rpm en commune V.

L'occupation du Consulat s’est poursuivie le lendemain. Au delà de l'affaire du communiqué-accord UE-Mali, beaucoup de participants et d'orateurs spontanés sur les réseaux sociaux dénoncent surtout la mauvaise gestion du Mali et le mépris des autorités vis à vis des citoyens. Les responsables Parena de France sont au cœur de ces luttes et jouissent du plus grand respect de tous pour la constance de leur mobilisation pour les causes justes.

Mahamadou Cissé Paris

Source : aBamako

aBamako