CDI : Réflexion sur une déontologie commune aux agents publics

29

Le Commissariat au développement institutionnel (CDI) organise les 28, 29 et 30 décembre 2016 une table ronde sur l’harmonisation des codes de déontologie sectoriels avec le projet de code de déontologie commun aux agents publics.

La cérémonie d’ouverture des travaux de cette table ronde qui se tient au CDI était présidée par le commissaire au développement institutionnel, Pr. Abraham Bengaly. Elle regroupe un cinquantaine de participants, des experts en la matière.

En organisant cette table ronde, le CDI voulait offrir l’opportunité aux agents publics de participer à l’élaboration des règles les concernant directement. “Il n’y a pas d’approche déontologique utile sans la participation des agents à l’élaboration des règles qui leur sont applicables, ni sans lieux d’expression de leurs questions et de concertation sur les réponses à y apporter”, a affirmé M. Bengaly.

l’objectif de cette table ronde est de permettre à l’administration publique de disposer d’un code de conduite et d’éthique qui poserait les bases d’une politique d’intégrité fondée sur la promotion des valeurs et qui aurait une portée générale par rapport aux codes sectoriels conformément aux orientations de la politique nationale de transparence.

Elle permettra aussi d’harmoniser les dispositions des codes existants avec les dispositions du projet de code, d’élaborer le cadre conceptuel des comités d’éthiques et de déontologie et de proposer des stratégies d’application des sanctions administratives en cas de manquement à la déontologie.

La présente table ronde sur les codes de déontologie sectoriels, a précisé le commissaire au développement institutionnel, permettra à l’administration publique malienne de disposer d’un code de conduite et d’éthique pour le bon fonctionnement des services publics. Elle est aussi un cadre de dialogue, d’échange et de mutualisation des expériences en vue d’aboutir à un consensus sur les principes directeurs qui gouvernent l’approche de la déontologie dans l’administration malienne.

Durant ces trois jours de travaux, les participants seront mieux édifiés sur le projet de loi portant code de déontologie de l’agent public. Ils échangeront aussi des communications sur les codes d’éthique et de déontologie de la douane, de la magistrature et de la police nationale.

Youssouf Coulibaly

Source : aBamako

aBamako