Mali: tensions et polémique avec l’UE sur la question des sans-papiers expulsés

17

La polémique enflait ces derniers jours au Mali sur de supposés accords de réadmissions que Bamako aurait signé avec l'Union européenne. Et voilà qu’une autre affaire de « laissez-passer européens » fait son apparition. Pour semble-t-il contourner la lenteur de délivrances de laissez-passer maliens, nécessaires pour l'expulsion des sans-papiers maliens, des pays européens délivrent désormais des laissez-passer dits « européens ». Les premiers Maliens expulsés avec ce document ont été refoulés du Mali.

Les deux premiers Maliens reconduits avec des « laissez-passer européens » sont arrivés mercredi 28 décembre 2016 à Bamako, mais ils ont été immédiatement refoulés vers la France.

Le gouvernement a rendu public un communiqué pour dire : « Pas question d’accepter des reconduites avec des laissez-passer européens, seuls les documents maliens sont valables ». Avant de lancer une mise en garde sévère aux compagnies aériennes qui acceptent de transporter ces refoulés.

Désormais, sur ce dossier, la crise est ouverte entre le Mali et l’Union européenne. Ele s’ajoute à une autre crise.

Le consul général à Paris limogé

Récemment, au nom de l'UE, Bert Koenders, ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas, a séjourné au Mali. Dès son retour dans son pays, il a tweeté que Bamako venait de signer avec l’Union européenne un accord de réadmission de ces sans-papiers en Europe.

Le gouvernement malien avait aussitôt démenti, avant de parler de mensonge, de manipulation. Mais la polémique depuis a pris de l’ampleur. En colère, les Maliens résidant en France occupent en signe de protestation le consulat de leur pays.

Source : aBamako

aBamako