Histoire : … du chauffeur et des prostituées

73

Agé d’environ 50 ans, Coulibaly est marié à deux femmes et est le père de plusieurs enfants.

Propriétaire et chauffeur d’une vieille “Sotrama” sur l’axe Faladjè –Rail Da, il est domicilié depuis près d’une dizaine d’années à Djikoroni.

Peu connu dans le quartier à cause de sa profession, Coulibaly y est cependant fort respecté par les notables car, après la maison, la mosquée est son second domicile.

Comme bon nombre de Maliens, notre transporteur arrive difficilement à joindre de nos jours, les deux bouts. Dans son cas, c’est, surtout à cause des nombreuses pannes que déclare régulièrement son véhicule et qui engloutissent ses recettes.

Qu’à cela ne tienne, Coulibaly s’offre très souvent les “prestations” de prostituées et avait ainsi gagné la confiance de ces dernières qui n’hésitaient plus à lui “rendre service” sur… “Corde”.

Toute une vie discrète et dangereuse qu’ignoraient cependant, et la famille du transporteur, et les voisins.

Mais, comme le dit l’adage, “qui sème du vent, récoltera la tempête”.

Ainsi, depuis un certain temps, Coulibaly n’honore plus ses engagements envers ses prostituées résidant dans une maison close à Lafiabougou.

C’est pourquoi, celles-ci ont décidé, le 5 janvier dernier, d’aller loin. Très loin, afin d’être possession de leurs dûs.

Il était en effet 5 heures du matin, ce jour-là, lorsqu’une dizaine de prostituées armées de gourdins et de bâtons, frappaient à la porte de Coulibaly. A cause du vacarme, les épouses se décidèrent à ouvrir, car les voisins étaient sortis pour le spectacle.

Les “aventures” du transporteur ont été alors étalées au “petit jour”, et il fallait payer pour mettre fin à l’assaut des méchantes prostituées.

Celles-ci réclamaient 35.000 Fcfa.

La pauvre famille qui manquait ce jour, jusqu’au sucre de la bouillie, n’eut d’autre choix que d’accepter la proposition des filles de joie.

Celles-ci en effet ont proposé que leur “présidente”, fasse les voyages de la journée pour recueillir les prix de transport des clients de Coulibaly.

Proposition acceptée !

Ainsi, pendant 3 jours, c’était une prostituée qui occupait la place de l’apprenti.

Quant à Coulibaly, pour subvenir pendant cette période aux besoins de sa famille, il lui a fallu travailler chaque jour, jusqu’à minuit.

Il a tout de même payé ses dettes.

Mais couvert de honte, il a, le 13 janvier dernier changé de domicile. Actuellement, il habiterait avec sa famille à Moribabougou.

Eh oui ! “Au Mali, qui casse, paye !”

Boubacar Sankaré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here