Protection sociale : La CANAM sensibilise les membres du CESC

17

La salle de conférence du CESC a servi de cadre à la tenue, du 9 au 11 Janvier 2017, de l’atelier de renforcement des capacités des membres du Conseil économique, social et culturel (CESC) sur la protection sociale en partenariat avec la Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM). La présente session qui avait pour but de sensibiliser les membres du CESC pour une large protection sociale des populations a enregistré la présence du 1er Vice-président du CESC, Yacouba Katilé et du directeur national de la protection sociale et de l’économie solidaire, Mohamed Bassirou Traoré.

Dans son allocution, le directeur national de la protection sociale et de l’économie solidaire, Mohamed Bassirou Traoré a tout d’abord rappelé que la protection sociale est non seulement un droit mais aussi un besoin fondamental de tout être humain, une nécessité économique et politique pour chaque pays et pour le monde dans son ensemble. Malgré tous les efforts consentis, dira-t-il, le taux de couverture des populations en matière de protection sociale reste encore faible. Toutes choses qui interpellent davantage les acteurs concernés. Pour mieux illustrer, a-t-il dit, au Mali des institutions de sécurité sociale améliorent progressivement le taux de couverture sociale à travers notamment, la Caisse Malienne de sécurité sociale pour la retraite des travailleurs, la Caisse nationale d’assurance maladie pour les fonctionnaires civils et militaires, l’Agence nationale d’assistance médicale pour les indigents, le programme Jigisèmèjiri assiste les ménages très vulnérables pour les faire sortir de l’extrême pauvreté, le Commissariat à la sécurité alimentaire s’attèle à la lutte contre l’insécurité alimentaire, l’éducation dote les milieux défavorisés de cantine scolaires pour mieux investir dans l’humain, la clé de réussite de tout développement. Ce sont là quelques acquis en matière de protection sociale au Mali. A l’en croire, la protection sociale contribue à la croissance économique en améliorant la productivité du travail et en participant à la stabilité sociale en agissant comme.  Pour sa part, le 1er vice-président du CESC, Yacouba Katilé a salué l’initiative de cette session de formation à l’intention des membres du CESC. Pour lui, en imaginant des sessions de renforcement des capacités sur la protection sociale, la CANAM a perçu la stratégie la plus appropriée pour démultiplier les informations, aiguiser les aptitudes de persuasion, de mobilisation pour l’atteinte d’une couverture universelle. «Le ciblage des membres du Conseil économique, social et culturel est d’une pertinence telle que, dans nos prochaines descentes au cœur de la société, nous n’y serons pas pour recueillir des attentes seulement, mais pour faire une véritable campagne, une opération d’entrainement des mentalités, vers l’engagement individuel et collectif à s=avoir une couverture large en protection sociale des femmes, des enfants, des hommes, quelles que soient leurs occupations» a-t-il dit.

Moussa Dagnoko


Source : Maliweb

Maliweb