Mali: Hollande « condamne sans réserve » l’attentat de Gao

58

Paris, - François Hollande a "condamné sans réserve" mercredi l’attentat suicide qui a fait une quarantaine de morts à Gao (Mali), dans un camp de combattants de groupes armés signataires de l’accord de paix au Mali.

"Le président de la République condamne sans réserve et avec la plus grande fermeté l’attentat commis ce (mercredi) matin à Gao au Mali qui a fait plusieurs dizaines de victimes parmi les forces regroupées pour participer au processus de patrouilles mixtes dans le nord du pays", écrit l’Élysée dans un communiqué.

"Dans ces douloureuses circonstances, le chef de l’État exprime toute sa solidarité au président (Ibrahim Boubacar) Keïta et à l’ensemble du peuple malien", ajoute la présidence.

Le chef de l’État "réaffirme le plein soutien de la France à la mise en oeuvre des accords de paix et de réconciliation au Mali".

Un attentat suicide visant des combattants de groupes armés signataires de l’accord de paix au Mali a fait une quarantaine de morts mercredi à Gao, principale ville du nord du Mali, et porté un rude coup à l’application de cet accord.

Ces combattants de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA, ex-rébellion à dominante touareg) et de groupes armés pro-gouvernementaux se
préparaient pour des patrouilles mixtes prévues par l’accord de paix signé en mai-juin 2015 entre Bamako et ces différents groupes armés.

Ces patrouilles, auxquelles doivent également se joindre des militaires
maliens, sont censées préfigurer la refonte d’une armée malienne unitaire.
mat/dec/er

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here