Processus de paix : Réunion importante hier à l’ONU sur le Mali

20

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni mercredi pour discuter de la situation au Mali. Les sanctions proposées autoriseraient l’ONU à mettre sur une liste noire des personnes et des entités et consisteraient-en des interdictions de voyager et des gels d’avoirs.

L’ONU a déployé 13 000 soldats au Mali dans la Minusma, considérée comme une des missions des Nations unies les plus meurtrières.

MINUSMA : L’Allemagne envoie 4 hélicos de transport et 4 hélicos de combat

L’Allemagne a donné la semaine dernière son accord pour l’envoi davantage de soldats avec quatre hélicoptères de transport et quatre hélicoptères de combat. M. Ban avait estimé que cette mission était sous-équipée et avait réclamé notamment des hélicoptères, des véhicules blindés de transport et des voitures blindées pour la police.

L’Allemagne a donné la semaine dernière son accord pour l’envoi davantage de soldats avec quatre hélicoptères de transport et quatre hélicoptères de combat. Bruxelles vient de décider de rallonger le mandat de l’Eucap-Sahel/Mali pour deux ans supplémentaires. Une agence chargée de faciliter la restructuration du spectre sécuritaire malien mis à mal par la guerre civile. L’agence voit donc son mandat rallonger de 2 ans avec un budget 30 millions d’euros pour l’exercice 2017 à 2018.

UNION AFRICAINE : Le Mali réaffirme son soutien au Pr Abdoulaye Bathily

Le ministre des Affaires étrangères du Mali, Abdoulaye Diop, a réitéré, en marge du 27e Sommet France-Afrique, le soutien de son pays au candidat de l’espace communautaire ouest-africain, Abdoulaye Bathily, pour la présidence de la commission de l’Union africaine (UA).

Selon le patron de la diplomatie malienne, Abdoulaye Diop, son pays “travaille dans le cadre de la Cédéao où il y a des concertations en cours pour soutenir, en priorité, le candidat ouest-africain”. Autrement dit, le Mali votera au 1er tour pour le Sénégalais Abdoulaye Bathily, seul candidat déclaré de l’espace communautaire ouest-africain à la présidence de la commission de l’UA.

Au cas où il y aurait ballotage et donc l’organisation d’un second tour pour départager les candidats, Abdoulaye Diop rappellera qu'”il y a une dynamique régionale dans laquelle le Mali se situe » et le chef de l’Etat malien, Ibrahim Boubacar Kéita, “apprécie la situation à la lumière de cette dynamique régionale”.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here