Section du RPM de Kita : Dix militants exclus dont le douanier Djigui Koumaré Cissé

92

Rien ne va plus au sein de la section du Rassemblement pour le Mali (RPM) de Kita avec l’exclusion de dix militants dont un député, en la personne de Modibo Kane Cissé et un douanier Djigui Koumaré Cissé.

La section du RPM de Kita, lors de sa réunion ordinaire du samedi 14 janvier 2017, a pris la décision d’exclure une dizaine de militants du parti. Il s’agit de Modibo Kane Cissé, député et Secrétaire général de la commune urbaine de Kita, Sambri Keïta, Secrétaire général de la section jeune de Kita, Abdoul Karim Fily Baghaga, Secrétaire général de la Sous-section des jeunes, Dembadjan Coulibaly, Secrétaire général du Comité RPM de Samèdougou, Fousseyni Sidibé, Secrétaire général du Comité RPM Farabala, Faguimba Koné, Secrétaire général du Comité RPM Niafala II, Tambagué Kouyaté du comité RPM Moribougou, Demba Kouyaté, membre de la section RPM, Amala Keïta, Trésorier adjoint de la section RPM et Djigui Koumaré Cissé, 1er Secrétaire général adjoint de la Section de Kita et aussi Secrétaire au développement de la commune VI du district de Bamako. A l’exception de Djigui Koumaré Cissé, la Section reproche aux militants exclus leur comportement déloyal lors des élections communales du 20 novembre 2016. Selon le communiqué n°1 signé par le Secrétaire général de la Section de Kita, Solobamady Kéïta, ces désormais ex-tisserands ont battu campagne contre le parti à visage découvert pendant les élections communales. Ce qui serait à la base de la contre-performance du parti dans la commune urbaine de Kita. Selon les informations, les personnes exclues du parti se sont ralliées au maire sortant Sory Dabo, candidat à sa propre succession lors des élections communales.

Quant à Djigui Koumaré Cissé, il a été destitué de son poste de Secrétaire général adjoint au motif qu’il est Secrétaire au développement de la section RPM de la commune VI du district de Bamako. « Les textes du parti n’autorisent pas un militant d’être membre de deux organes », peut-on lire dans le communiqué n°2.
Dans une sortie médiatique sur les antennes d’une radio de la place, le député Mohamed Tounkara a décrié le comportement du maire Sory Dabo. Comme une réponse du berger à la bergère, l’honorable Modibo Kane Cissé qui figure en tête des exclus, a fait un avis d’exclusion de l’honorable Mohamed Tounkara du parti. Un jeu de ping-pong politique qui risque d’affecter la cohésion du parti présidentiel à Kita.
D. Togola

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here