CAN 2017: le Ghana domine le Mali et se qualifie pour les quarts

70

Deuxième victoire en autant de matches pour les Ghanéens, victorieux du Mali ce 21 janvier. Un coup de tête d’Asamoah Gyan a offert la victoire aux Black Stars contre des Maliens impuissants (1-0). Le Ghana, bien que bousculé en seconde période, valide son billet pour les quarts de finale.

C’est bon pour le Ghana ! Après le Sénégal, voici la deuxième équipe qualifiée pour les quarts de finale de la CAN 2017 après seulement deux rencontres. Ce 21 janvier, les Ghanéens ont confirmé contre le Mali leur victoire acquise précédemment face à l’Ouganda. Le score est identique : 1-0.

Gyan convertit la domination ghanéenne

A l’issue des 45 premières minutes, au stade de Port-Gentil, le tableau d’affichage est au diapason de la rencontre disputée sur une pelouse de piètre qualité. Le Ghana a pris les devants et c’est logique car les Black Stars ont été supérieurs à leurs adversaires. Si André Ayew, bien servi par Christian Atsu, a manqué le cadre sur sa frappe en pivot (17e), Asamoah Gyan a été plus efficace. A la 20e minute, Jordan Ayew envoie un centre parfait à son capitaine qui place un coup de tête imparable.

Les Maliens subissent la pression ghanéenne et ne voient pas le jour dans cette première période, hormis sur un coup de pied arrêté et une tête non cadrée de Molla Wagé (19e). Le Ghana façonné par le sélectionneur Avram Grant est installé dans le camp des Aigles. Ces derniers sont logiquement menés au score.

Le réveil du Mali pas récompensé

Après la pause, la physionomie du match change complétement. Dans les vestiaires, les Maliens du sélectionneur Alain Giresse se sont remobilisés, et après toute une mi-temps à subir, ils reviennent avec de bien meilleures intentions offensives. C’est très simple : le Ghana doit s’arc-bouter dans son camp face aux coups de boutoir des Aigles. De la tête, Moussa Marega chauffe une première fois les gants de Brimah Razak (50e). Le portier ghanéen s’apprête à vivre une seconde période difficile.

Moussa Marega rate sa cible ensuite sur un ballon qui traîne dans la surface (52e). Deux minutes plus tard, Sambou Yatabaré et ses coéquipiers se précipitent autour de l’arbitre, M. Charef, après une main de Jordan Ayew dans les 16 mètres : l’officiel ne bronche pas, aucun penalty accordé. Les actions s’enchaînent pour le Mali, mais quand le cuir ne fuit pas la cage du Ghana, Brimah Razak sort les parades salvatrices. A la 90e, le gardien bloque miraculeusement une reprise puissante à bout portant de Kalifa Coulibaly. Et il est encore là pour enlever de sa lucarne une ultime volée signée Bakary Sako (90+3e).

Match contrasté donc pour le Ghana qui obtient le plus important : la victoire (1-0), les trois points et la qualification pour les quarts de finale. Un résultat rageant pour le Mali, dont la seconde période a été très bonne mais marquée par un manque de réalisme fatal. Les Aigles vont devoir compter sur un faux pas de l’Egypte contre l’Ouganda (coup d’envoi à 20 heures ce samedi 21 janvier) pour croire encore à la qualification.

Par Nicolas Bamba


Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here