Commune Wassoulou balle : Le bras de fer continue

33

Pour protester contre le verdict du tribunal administratif en faveur du Rpm, les militants de l’alliance URD, FARE AN KA WULI de Yanfolila ont organisé une grande marche la semaine dernière.  En appui à cette marche, les 37 chefs de village de la commune ont décidé de rejeter la décision de la justice pour  soutenir le maire de l’alliance. Les militants du Rpm ne comptent pas se laisser faire. 

Pour rappel, à la suite des élections communales du 20 novembre 2016, l’alliance URD, FARE AN KA WILI a remporté la victoire à Wassoulou Ballé, avec une mince avance de 11 voix devant le Rpm. Durant le scrutin, l’alliance Adema PASJ-Codem-RDA-PSP a dit avoir constaté des irrégularités dans le bureau n°07 du centre de vote de Yanfolila ville, où une certaine Fatoumata Traoré, candidate sur la liste Rpm, était aussi assesseur dans le même bureau.

Face à ce constat, l’alliance Adema PASJ-Codem-RDA-PSP a immédiatement porté plainte auprès du tribunal administratif de Bamako, pour demander l’annulation pure et simple des résultats de ce bureau. Après avoir examiné le dossier, le tribunal administratif de Bamako a tranché le différend électoral. Le verdict est tombé le jeudi 29 décembre.  Dans cette  décision, le tribunal a annulé le résultat dudit bureau de vote pour irrégularités contraires à la loi électorale. Ainsi, Vincent Depaul Sidibé, candidat de l’alliance URD, FARE AN KA WILI, perd la mairie au profit du candidat du Rpm, Karim Sidibé.

Mécontent de cette décision, les militants de l’alliance ont décidé de se faire entendre en organisant une marche de protestation. Pour le porte-parole de l’alliance, Seydou Diakité, l’objectif de la marche est de dénoncer la décision du juge par rapport au verdict qui favorise le camp adverse. Selon lui, la décision du tribunal est un coup d’Etat électoral. C’est pourquoi il a demandé le respect strict du résultat des urnes et le choix du peule.

À la suite de la marche, les militants de l’alliance ont remis une déclaration au préfet, Mamadou Bah. Dans laquelle, ils demandent l’annulation pure et simple de la décision du tribunal administratif et le respect du résultat des urnes. A défaut de se faire entendre, les militants de l’alliance menacent d’empêcher le maire du Rpm de travailler dans la mairie.

Encore plus surprenant, les 37 chefs de village de la commune Wassoulou Ballé se sont réunis le mardi 17 janvier à Yanfolila sous les ordres de Zoumana Sidibé. Au cours de leur réunion, ils ont rejeté à l’unanimité la décision du tribunal et annoncé leur soutien sans faille à Vincent Depaul Sidibé, candidat de l’alliance URD, FARE AN KA WILI. Ils affirment ne reconnaître que ce dernier comme maire de leur commune.

Avec cette annonce qui est contraire à la décision de la justice, les prochains jours pourraient être mouvementés dans la ville de Yanfolila, car les militants du Rpm entendent aussi mener dans les prochains jours des marches de soutien à leur candidat. Les plus hautes autorités sont interpellées pour prendre des précautions avant un possible affrontement entre les deux camps.

Wassolo


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here